Deux FAI en lutte contre le spam

Cloud

Tiscali et AOL ont décidé de déclarer la guerre aux courriers indésirables. L’occasion pour le premier de lancer un service payant, tandis que le second mise sur un service gratuit.

La lutte contre les courriers indésirables (ou spams) semble être le nouveau credo de Tiscali qui a lancé, le 18 novembre 2003, son premier service antispam, SuperMail. Pour 2,90 euros par mois et par adresse e-mail, l’abonné à Tiscali qui souscrit au service bénéficiera d’un système antispam “ultra-performant”, avance le communiqué du FAI. Pour le même prix, le service sera complété par un antivirus (actif sur les messages entrants), 50 Mo d’espace de stockage des e-mails (soit cinq fois plus qu’une boîte aux lettres classique) et 10 Mo de pièces jointes par e-mail, ce qui double la capacité actuelle. Le service garantit également l’accès permanent au compte et offre, en parallèle, un numéro de fax et de répondeur personnel.

Service gratuit chez AOL

Tiscali n’est pas le seul à se préoccuper du confort de ses clients : AOL lance également un outil pour lutter contre le spam. Intégré à la version 8.0 d’AOL (pour Windows et Mac OS X uniquement), le service est gratuit mais doit être activé par l’utilisateur. L’outil de filtrage se base sur la liste des contacts de l’abonné. Par défaut, un e-mail provenant d’un expéditeur inconnu est considéré comme indésirable par le logiciel. Une méthode probablement efficace mais un peu radicale, c’est pourquoi le système informe l’utilisateur lorsqu’un courrier inconnu arrive et lui offre une série d’options sur ce qu’il souhaite en faire. Une fenêtre pop-up jaillira à l’écran… au risque de faire perdre patience aux internautes. En effet, AOL déclare intercepter quotidiennement plus de 2,4 milliards de courriers indésirables à travers ses 33 millions d’abonnés dans le monde (dont 1,4 million en France), soit 72 spams par jour et par abonné.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur