Deux nouveaux correctifs pour Internet Explorer

Cloud

Un cookie doté d’un script qui se déclenche à distance. Une balise HTML qui permet à un assaillant de lancer un programme localisé sur le disque dur de l’utilisateur. Telles sont les deux nouvelles failles découvertes dans les versions 5.01, 5.5 et 6.0 d’Internet Explorer que Microsoft s’empresse de combler avec un nouveau correctif.

Microsoft nous gratifie d’un nouveau bulletin de sécurité, référencé MS02-015 et dans lequel l’éditeur détaille un correctif qui doit combler deux failles critiques de sécurité pour Internet Explorer en versions 5.01, 5.5 et 6.0. La première des failles permet d’exécuter un script introduit via un cookie sur la machine de l’utilisateur victime. Quand celui-ci retourne sur le site qui a déposé le cookie sur son disque dur, le serveur peut alors déclencher le script embarqué dans le cookie. Petite consolation, le script ne pourra pas outrepasser les droits de l’utilisateur. Plus ceux-ci seront restreints, moins le script sera actif. En revanche, le profil d’un administrateur risque d’ouvrir tous les droits à l’intrus.

La deuxième faille est plus simplement liée à la consultation d’une page HTML. Une vulnérabilité de la balise “Object” (qui permet d’intégrer un objet de type fichier vidéo ou son, un fichier Flash, une applet Java, etc.) permet de lancer l’exécution d’un programme présent sur le disque dur local, comme un virus de type Cheval de Troie, par exemple. Mais ce programme peut également être issu du système d’exploitation. Et l’idée de voir son disque se formater suite à la consultation d’un site web n’a rien de réjouissant. Autant dire que, comme toujours, il est vivement conseillé d’appliquer le correctif.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur