Deux nouveaux Linux sortent du bois

Cloud

MandrakeSoft et RedHat sortent quasiment simultanément une version de leur distribution Linux respective. Outre l’habituel et toujours très complet ensemble d’applications fournies, Mandrake 9.0 et RedHat 8.0 insistent sur l’amélioration de la facilité d’utilisation.

Alors même que Steve Ballmer, PDG de Microsoft, reconnaît en Linux une vraie menace (voir édition du 26 septembre 2002), deux des principaux éditeurs du système d’exploitation libre présentent leur nouvelle distribution. En réalité, seul MandrakeSoft a officiellement lancé Mandrake Linux 9.0. RedHat, de son côté, doit lancer sa distribution 8.0 la semaine prochaine, mais une fuite a permis à certains petits malins de télécharger la distribution depuis le site de l’éditeur américain.

Outre leurs dates de sortie quasi concomitantes, les deux distributions présentent de nombreux points communs. Notamment, les éditeurs clament tout deux avoir beaucoup travaillé à l’amélioration de l’interface graphique, expliquant l’avoir rendue plus simple et plus attrayante. Un passage obligé pour faire adopter Linux sur les postes de travail et non plus seulement sur des serveurs. Vrai qu’il reste encore du chemin à faire. Alors que Windows truste 94 % du marché des systèmes utilisés sur des machines “clientes”, le cabinet d’étude américain IDC estimait cette part à 3,8 % pour Linux en juin dernier. On comprend mieux les efforts de Mandrake et RedHat. Idem pour le dernier arrivé Lindows, dont la version 2.0 du système est disponible depuis peu et qui appuie aussi beaucoup son discours sur son interface graphique “accessible”.

Résultat, tant Mandrake que RedHat présentent des interfaces remaniées. RedHat confirme sa volonté d’unifier le rendu graphique (voir édition du 18 septembre 2002) en proposant Bluewave, un sur-ensemble de KDE et Gnome. Les deux distributions proposent également la reconnaissance automatique, type hot plug, des périphériques USB.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur