Deux nouvelles éditions de Linux-Mandrake

Cloud

Mandrakesoft va lancer deux nouveaux produits dans les deux prochains mois. Le GoldPack 2000 est une version améliorée de la distribution 6.1. En fin d’année est attendue la 7ème version de la distribution française.

L’éditeur français Mandrakesoft va sortir une version améliorée de sa distribution Linux, la Mandrake 6.1. Baptisée GoldPack 2000, elle cherche à répondre à une demande pressante de simplification de la procédure d’installation et de soutien technique. Le GoldPack 2000, une édition plus conviviale que la classique Mandrake, sera destinée, selon Fred Bastok, un des fondateurs de Mandrakesoft, aux “grands débutants et aux professions libérales”,.

On y trouvera une édition spéciale de System Commander, l’outil de Norton dédié au partitionnement des disques durs. L’installation se fera via la toute nouvelle procédure de Mandrake, avec prise en charge immédiate de la carte graphique et de la souris adéquates. Les débutants bénéficieront aussi de soixante jours de support téléphonique, formule beaucoup plus souple et plus rassurante que par e-mail. Cette assistance sera assurée par Linux SBSI, une société de services informatiques basée au Mesnil-Saint-Denis. Pour les plus timides ou les plus circonspects, la boîte contiendra, parmi ses sept CD-Rom, Linux4Windows (un programme qui lance Linux dans Windows, pratique, mais beaucoup moins performant), et DemoLinux, un système Linux qui fonctionne directement à partir du CD-Rom, sans installation. Enfin, les débutants apprécieront un manuel un peu plus conséquent que celui livré avec la Mandrake, ainsi qu’une version française, exclusive à Mandrake, de Netscape Communicator 4.7. A noter que les possesseurs de cette boîte se verront proposer une mise à jour gratuite vers la prochaine édition du GoldPack, puisque cette gamme est amenée à avoir sa vie propre, parallèlement à la Mandrake classique.

Avec ce GoldPack, le Linux de MandrakeSoft devrait renforcer sa réputation d’accessibilité aux débutants. Côté technique, on retrouve KDE 1.1.2, Gnome, un noyau 2.2.13, les logiciels WordPerfect 8 et StarOffice 5.1a, ainsi qu’une multitude de logiciels en version de démonstration, comme IBM ViaVoice ou VMware.

Mandrakesoft prépare aussi la distribution Mandrake septième du nom. Attendue pour la fin décembre-début janvier, elle met l’accent sur la sécurité. Car, comme l’explique Gaël Duval, autre fondateur de MandrakeSoft, “plus un système est simple, plus il présente de trous de sécurité. La Mandrake 7 sera toujours plus simple à utiliser et à installer, mais elle pourra, maintenant, s’adapter à des besoins différents : un serveur a besoin de plus de sécurité qu’un poste isolé dédié à la bureautique. C’est un nouveau concept sur lequel nous avons travaillé.”

Mandrakesoft, qu’on avait accusé, à juste titre au début, de copier la Red Hat, affirme de plus en plus son autonomie. Exit la procédure d’installation issue de Red Hat ; Mandrakesoft a écrit son propre outil, entièrement graphique et utilisable à la souris, à l’instar de ce qu’on voit avec la distribution de Caldera. Même chose pour l’outil de partitionnement DiskDrake remplacera les DiskDruid et autres fdisk. Les deux utilitaires de Mandrakesoft seront placés sous le régime de la licence GPL. La Mandrake 7 inclura en outre Lothar, un programme de reconnaissance automatique de matériel qui devrait lui permettre de refaire son retard sur Red Hat. La liste des logiciels fournis dans la boîte (baptisée PowerPack) n’a pas encore été fixée, mais Gaël Duval nous apprend d’ores et déjà que “nous incluerons le gestionnaire de fenêtre BlackBox, en plus des dernières versions de KDE, Gnome, Window Maker, fmw, et tous ceux que nous fournissons déjà. Nous sommes les seuls à laisser un choix d’environnements graphiques aussi vaste à l’utilisateur”, précise-t-il, “avec toujours notre effort d’internationalisation : la Mandrake 7 supportera plus de 40 langues, dont l’arabe, le japonais et le chinois.” Ceux qui disent que Linux, c’est du chinois, n’auront plus tout à fait tort…

Pour en savoir plus : le site de Mandrake-France


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur