Développement iOS : Apple vise l’app-économie européenne

Apps mobilesMobilitéOS mobiles
apple-centre-ios
5 1

Apple ouvre, au sein d’un établissement supérieur à Naples, un centre de développement d’applications iOS. Plongée dans « l’app-économie ».

Comment Apple peut-il convaincre les développeurs de choisir son écosystème mobile ? En leur proposant de suivre un cursus spécialisé.

C’est l’objectif du centre tout juste ouvert à Naples, au sein d’une « institution partenaire ».

La structure fonctionnera comme un incubateur, avec des enseignements axés sur la conception d’applications pour l’environnement iOS.

Apple travaillera avec des partenaires externes dans toute l’Italie pour dispenser des formations complémentaires. L’objectif étant de préparer « des milliers de développeurs », puis d’étendre, à terme, le programme dans d’autres pays.

Sous quelles conditions ce centre est-il mis sur pied ? La firme n’entre pas dans les détails. Elle centre son discours sur sa place de marché d’applications : l’App Store*, qui aurait contribué à créer, directement ou indirectement, 1,4 million d’emplois en Europe.

On pourra s’appuyer sur cette étude du Progressive Policy Institute selon laquelle « l’app-économie » dans son intégralité au sein de l’Union européenne regroupe aujourd’hui 1,57 million d’emplois (1,64 million en ajoutant la Suisse et la Norvège).

L’association américaine à but non lucratif donne une définition large à « l’app-économie », qui comprend non seulement des métiers en relation directe avec le développement, la maintenance et le support d’applications mobiles, mais aussi des fonctions commerciales, marketing ou dans les ressources humaines. Ainsi que des services qui en dépendent, comme la restauration ou la construction.

En Italie, près de 100 000 emplois seraient associés plus ou moins directement à « l’app-économie ». À l’échelle de l’Europe des 28, iOS aurait contribué à en créer 1,227 million, contre 1,223 million pour Android.

Dans le bilan 2015 d’App Annie (solutions d’analyse des données émanant des applications mobiles), on constate que l’App Store génère beaucoup moins de téléchargements que Google Play. Mais en termes de revenus, le rapport de force s’inverse, et très nettement.

Les développeurs sont une pièce maîtresse de cet échiquier sur lequel d’autres groupes évoluent. En tête de liste, Microsoft, dont la conférence Build 2016 aura lieu du 30 mars au 1er avril prochains ; c’est-à-dire avec un mois d’avance par rapport au calendrier 2015.

* Apple a dernièrement annoncé que l’App Store avait franchi les 20 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2015. Plus de 40 milliards ont été reversés aux développeurs depuis l’ouverture de la marketplace en 2008.

Crédit photo : lassedesignen – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur