Développement Web 2.0 : Adobe livre AIR, le successeur d’Apollo

Cloud

Toujours en version bêta mais ouverte à tous, Adobe AIR ajoute le HTML/CSS et
l’Ajax pour enrichir la création des applications ‘Rich Internet Application’.

Adieu Apollo, bonjour Adobe AIR (Adobe Integrating Runtime ou le nom de l’éditeur apparaît ainsi de manière récursive dans la nouvelle marque). Adobe vient de livrer la nouvelle version bêta de sa plate-forme de développement web précédemment connues sous le nom de code Apollo, donc. Rappelons qu’Apollo permet de combiner l’usage de plusieurs technologies afin de développer des applications Internet riche (RIA), autrement dit, les applications web exécutées dans une machine virtuelle locale (particulièrement le navigateur) tout en tirant partie de la puissance de la machine qui l’héberge.

Google Maps et Gmail constituent par exemple quelques-unes des RIA les plus populaires du moment. L’usage des RIA est notamment à l’origine des nouveaux usages du Net qui ont émergés depuis 2004 sous l’appellation “Web 2.0”. Le site d’enchères et de petites annonces en ligne eBay est parmi l’un des premiers utilisateurs d’Apollo/Adobe AIR. Selon Reuters, l’entreprise doit annoncer, cette semaine, un module de notification qui permettra aux vendeurs de gérer leurs annonces indépendamment du navigateur. Ils pourront également mettre à jour photos et tarifs sans être connecté au Web en permanence.

Jusqu’à présent réservé aux développeurs, Adobe ouvre AIR à tous les utilisateurs. L’éditeur espère ainsi s’appuyer sur leurs retours d’expériences pour peaufiner son produit dont la version finale est attendue pour le courant du dernier trimestre 2007. Adobe AIR se distingue notamment d’Apollo par le support du HTML/CSS et sa compatibilité avec la méthode de programmation Ajax. Lesquels viennent s’ajouter à Flash et Flex d’Adobe. Il n’est donc plus nécessaire de passer par le Flash pour créer des applications “Apollo”.

En concurrence de Silverlight

L’intégration d’une base de donnée locale (SQLite), le support du format PDF, de nouvelles possibilités de développement en Javascipt et une intégration approfondie avec Flex (que l’éditeur vient également de livrer en version bêta 3) constituent l’essentiel des nouveautés de la nouvelle version. Signalons également la mise à disposition d’un nouvel outil pour Dreamweaver CS3 qui permet à la plate-forme de développement de sites Web de distribuer ses projets sous formes d’applications Adobe AIR.

Adobe AIR entre en concurrence avec l’environnement de travail Silverlight (ex-Windows Presentation Foundation Everywhere) que Microsoft a présenté en avril 2007. Mais Adobe AIR se distingue notamment en mettant en open source ses principaux composants. Disponible pour Windows XP SP2 et Vista Ultimate Edition ainsi que Mac OS 10.4.8 et 10.4.9 (sous plate-forme Intel comme PowerPC), Adobe AIR devrait être livré à terme pour Linux. Et en versions localisées (la version bêta n’est proposée qu’en anglais).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur