Didier Casas, de retour à la Fédération française des télécoms

ManagementNominationsOpérateursRéseaux

Didier Casas (Bouygues Telecom) prend la suite de Pierre Louette à la présidence de la FFT. Une fonction qu’il a occupée à plusieurs reprises par le passé.

Le successeur de Pierre Louette à la tête de la Fédération française des télécoms est connu.

L’ex-directeur général délégué et secrétaire général d’Orange, parti prendre les rênes du groupe Les Échos-Le Parisien, passe le témoin à Didier Casas.

Cet énarque, diplômé de Sciences Po Grenoble et titulaire d’un DEA de droit, est actuellement directeur général adjoint et membre du comité exécutif de Bouygues Telecom.

Il a déjà présidé à plusieurs reprises la FFT. Son dernier mandat remonte à la période 2015-2016. Régis Turrini, dont le départ de SFR a été annoncé le mois dernier, lui avait succédé.

Conseiller de Macron

Début 2017, Didier Casas avait pris un congé sans solde pour rejoindre le mouvement En marche ! afin de préparer les présidentielles en tant que conseiller spécial d’Emmanuel Macron sur les questions régaliennes.

À ses côtés se trouvait notamment Jean-René Cazeneuve, délégué général adjoint chargé des activités commerciales de Bouygues Telecom et élu député aux dernières législatives.

Pierre Louette a lui aussi réalisé plusieurs mandats aux commandes de la FFT, dont trois de suite entre 2012 et 2015, lorsque l’association traversait une période délicate. SFR avait menacé d’en claquer la porte*, exigeant une révision du mode de fonctionnement et du montant des cotisations des membres.

* Free était quant à lui sorti du cercle voilà près de dix ans, sur fond d’attaques de la part des autres opérateurs sur l’obtention d’une quatrième licence 3G et de mise à l’écart d’un accord sur la fibre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur