Difficile de se passer entièrement de Mac OS 9

Cloud

Jaguar ne l’inclut pas. Et les derniers PowerMac, s’ils ne sont pas fournis avec CD d’installation, ne le contiennent que sur le disque dur. A l’utilisateur de faire la part des choses et de choisir sur quel système démarrer : Mac OS X ou 9. Le problème, c’est que de nombreux utilisateurs ont encore besoin du dernier, comme les éditeurs, qui ne peuvent pas s’en passer pour l’instant !

Dans quelques jours, les revendeurs devraient être en mesure de fournir une copie de Jaguar, la version 2 du nouveau système d’exploitation X d’Apple. Si la version 10.0 s’est montrée inutilisable quotidiennement et faisait plus penser à une version bêta avancée, son successeur, 10.1 s’avère fonctionnel, mais pas tellement plus. Jaguar, alias 10.2, doit faire progresser la productivité de Mac OS X. Le constructeur californien en est sûr, à tel point que l’emballage ne contiendra pas de CD d’installation du système 9, comme cela avait été le cas avec Puma. “Nous n’incluons pas un CD complet de Mac OS 9 dans la mise à jour du logiciel Jaguar, pour la simple raison qu’une majorité débordante de clients qui l’achèteront disposent déjà d’un dossier système sous OS 9”, a indiqué Ken Bereskin, le responsable produit de Mac OS X, à nos confrères de Mac Central. La théorie du dossier système déjà installé se poursuit d’ailleurs sur les nouveaux Mac : “Nous livrons tous nos systèmes, y compris le PowerMac G4 biprocesseur présenté récemment, avec Mac OS X et 9 préinstallés sur le disque dur. Les utilisateurs peuvent ouvrir les préférences de démarrage, repasser sous Mac OS 9 et redémarrer, s’ils le choisissent”. Exit donc, pour le moment, la rumeur qui voulait que Mac OS 9 disparaisse des Mac avec l’arrivée de Jaguar.

Et on comprend pourquoi : un des plus forts contributeurs à cette politique de maintien des deux systèmes d’exploitation, c’est la persistance dans des milieux où Apple est traditionnellement bien implantée, comme l’éducation ou l’édition, d’utilisateurs de Mac OS 9. Et ils ne risquent pas de changer de sitôt : manquent de nombreux logiciels pour qu’ils puissent poursuivre leur activité. Dans l’édition par exemple, 80 % des éditeurs fonctionnent avec Quark Xpress, dont aucune version Mac OS X n’est sortie pour l’instant. Il se dit bien que Quark travaille sur le sujet, mais la sortie de cette application n’est pas attendue avant janvier. Et les éditeurs de souligner qu’il ne s’agit pas du seul absent : avec Xpress, il faut également compter sur les Xtensions, sortent de passerelles entre fonctions d’applications, très utilisées également dans le milieu. Le dilemme s’avère grave pour Apple : abandonner Mac OS 9, c’est risquer de se couper de sources de revenus importantes. Le garder, c’est favoriser le statu quo ! A ce jeu-là, tout le monde attend que quelqu’un tire le premier. Ce pourrait être Apple quand même, dont il se dit qu’elle pourrait décider de divulguer de nouveaux Mac ne permettant pas de démarrer sous Mac OS 9 en janvier. “A plus long terme”, précise Bereskin, “il y aura un jour où nous n’investirons pas dans le développement de Mac OS 9. Nous prévoyons un jour où les ordinateurs seront seulement Mac OS X. Mais ce n’est pas aujourd’hui”. Jobs ne paraît pas devoir réitérer sa cérémonie d’inhumation de Mac OS 9 (voir édition du 7 mai 2002) à l’Apple Expo. Mais elle devrait venir quand même… un jour !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur