Diffusion de contenus : OVH dans la peau d’un CDN

CloudDatacentersMarketing
Cable Ethernet réseau

Le fournisseur de services Internet (hébergement, noms de domaine, créations de site Web) ajoute une nouvelle corde à son arc : la diffusion accélérée des contenus dans le monde.

OVH élargit son spectre d’activités en lançant une offre CDN (content delivery network).

Ce type de services permet d’accélérer la diffusion des contenus par le bias d’un réseau de serveurs proxy plus proches géographiquement des internautes.

Les profils des acteurs du CDN sont variés : on connaissait des spécialistes comme Akamai ou Limelight, les opérateurs comme Orange ou SFR.

Et voici OVH, le roi de l’hébergement en Europe, qui s’y frotte.

“L’offre CDN d’OVH.com est actuellement en phase de bêta test. L’accès est gratuit et ouvert à tous, que les sites soient hébergés chez OVH.com ou un autre prestataire”, précise le communiqué.

Le prestataire de services Internet venus du Nord de la France, qui a déployé ses activités en Europe, précise que sept CDN sont déjà actifs : Paris, Milan, Madrid, Amsterdam, Londres, Francfort et Varsovie.

D’ici la fin du premier trimestre 2012, quinze autre relais CDN seront ouverts aux Etats-Unis, au Canada (OVH vient d’ouvrir un data center au Quebec), en Chine, au Japon (Tokyo) et à Singapour.

Il semblerait qu’OVH ne se place pas au niveau d’un fournisseur de gamme type Akamai.

En revanche, il serait tenté d’aborder le marché CDN en mode low cost comme il a su le faire pour les autres prestations (Internet hébergement, noms de domaine, créations de site Web…).

Et cela risque de faire du bruit dans le métier si les efforts se poursuivent…

 OVH vise le marché CDN, une “suite logique” selon Cedexis
Contacté par ITespresso.fr, Cedexis, que l’on qualifie “d’aiguilleur du Net”, commente par mail : “Pour OVH, c’est une suite logique de son métier d’hébergeur. C’est un acteur français connu pour avoir industrialisé et démocratisé l’hébergement de sites et de serveurs grâce à un prix compétitif. OVH démontre aujourd’hui sa capacité à démocratiser le CDN et confirme que l’usage d’un tel service est devenu une commodité pour les éditeurs de contenus”.
Tout en poursuivant : “Toutefois, n’oublions pas qu’un même prestataire ne peut pas être bon pour l’ensemble des internautes à travers le monde et c’est pourquoi il convient de mesurer les performances d’un site web ou mobile telles que perçues par ces mêmes utilisateurs. Cette approche permet d’identifier les prestataires de diffusion avec lesquels il peut être judicieux de travailler. Cedexis a d’ailleurs démontré à de nombreuses reprises que l’usage de multiples prestataires (multi-sourcing) et l’aiguillage temps réel permettait de garantir les meilleures performances partout, tout le temps, pour tous les utilisateurs”.

 

 

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur