Diffusion des documents avec protection DRM : docTrackr tombe dans le giron d’Intralinks

CloudEntreprise
intralinks-acquiert-doctrackr

Spécialiste français de la gestion d’accès documentaire sécurisée, dockTrackr est racheté par l’éditeur américain Intralinks pour 10 millions de dollars.

C’est un deal IT franco-américain qui mérite d’être souligné, tout comme l’avait été le rapprochement entre Neolane et Adobe l’an passé. La start-up française docTrackr, spécialiste de la gestion d’accès documentaire sécurisée, a été acquise par l’éditeur américain Intralinks. L’annonce officielle remonte au 23 mai. Montant de la transaction : 10 millions de dollars.

C’est une solution de gestion de droit numérique (DRM) qui, en cas de partage de documents (y compris en dehors de l’entreprise), permet aux entreprises de conserver une certaine maîtrise des fichiers dispersés. Elle est compatible avec les documents générés en PDF, Word, Excel et PowerPoint. D’autres éditeurs comme Covertix suivent un cheminement technologique similaire basé sur le DRM des documents.

A partir de la console de gestion docTrackr, il est possible de préciser les conditions du document diffusé : consultation ouverte à tous ou à un cercle restreint, qui peut copier, qui peut imprimer, qui peut apporter des modifications, etc. L’une des premières références corporate de docTrackr est rassurante : le groupe SNCF.

A l’origine, il s’agit d’un projet émanant de la structure d’incubation interne au groupe Gemalto poussé par Alex Négrea et Clément Cazalot. Fin 2010, ils décident de se concentrer sur le développement de la solution docTrackr et intègrent le programme d’accélération des start-up Le Camping (Saison 1) situé dans le Silicon sentier en plein coeur de Paris. Plus récemment, la start-up a été récompensée lors des Assises de la Sécurité en octobre 2013 à Monaco (Prix de l’Innovation).

“Avec ce partenariat, la technologie de sécurité docTrackr fait son entrée au coeur des produits Intralinks et devient de facto la standard DRM pour les secteurs régulés et au-delà”, précise le duo Intralinks-docTrackr.

Les projets de recherche ne manquent pas : serveurs de chiffrements installés sur site, architectures de cloud hybride, gestion des solutions de sécurité (SIEM en anglais)…L’équipe de dockTrackr propose aussi de découvrir une solution de documents PDF en mode “Snapchat” ou comment rendre la consultation éphémère de documents sous ce format.

docTrackr : deux accélérateurs de start-up version française et version USA

Que de chemin parcouru : après avoir obtenu de la love money auprès des créateurs du portail média d’infos IT Clubic (Jerry Nieuviarts et Nicolas Rosset-Lanchet investissant 150 000 euros), ils entrent début 2012 dans un autre programme d’accélération de développement de start-up : TechStars situé cette fois-ci Boston aux Etats-Unis.

En septembre de la même année, les deux frenchies lèvent un montant de 2 million de dollars (1,4 million d’euros), auprès des fonds Polaris Venture Partners et Atlas Ventures et d’un bouquet de business angels comme Joe Caruso (mentor, coach…), John Landry (ex-CTO of Lotus) et Philippe Langlois (fondateur de Qualys, sécurité en mode SaaS). Sur le site de dockTrackr, deux autres investisseurs sont signalés : Maia Heymann (Common Angels) et Gilles Samoun (ex-NTR Global).

Quel est le profil de l’acquéreur ? Créé en 1996, Intralinks est un fournisseur de solutions en mode SaaS de gestion des contenus en entreprise et de collaboration bien implanté dans le secteur bancaire. Sa cotation sur le NYSE remonte à août 2010. La firme dispose d’un effectif global de 650 collaborateurs et revendique 2,7 millions d’utilisateurs éparpillés dans 90 000 organisations.

La société new-yorkaise, dirigée par Ron Hovsepian, a réalisé un chiffre d’affaires de 234,5 millions de dollars en 2013 (contre 216,7 millions de dollars l’an passé). Elle affiche aussi une perte d’exploitation de 15,9 millions de dollars et une perte nette de 15,3 millions de dollars. Mais l’éditeur IT tente de redresser la barre pour améliorer ses performances financières.

Quiz : Connaissez-vous les principes du SMO ?

(Credit photo : Shutterstock.com –  Copyright: Maksim Kabakou)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur