Diffusion vidéo: Cedexis en a marre du buffering

Marketing

La société française, qui aiguille le trafic des sites Internet de ces clients, enrichit sa solution phare en optimisant la diffusion vidéo. Les plateformes vidéos et musicales devraient apprécier.

En tant “qu’aiguilleur du Net“, Cedexis est bien placé pour le savoir : pour un diffuseur de contenus, il est impossible d’optimiser en permanence la gestion du trafic.

Les aléas des réseaux sont bien trop compliqués et aucun prestataire n’y échappe: réseaux de diffusion de contenus (content delivery networks ou CDN), fournisseur de services dans le cloud…

Cela se révèle encore plus flagrant pour le cas de la diffusion vidéo: en raison de l’effet buffering, la mauvaise fluidité nuit à la consultation des contenus par les internautes.

Cedexis s’attaque à ce problème spécifique au nom des mastodontes du Web confrontés à ce souci récurrent et fait évoluer sa solution d’aiguillage de trafic.

Celle-ci englobe désormais la supervision de la qualité de service d’un site Web ou mobile (monitoring), un service d’équilibrage et de répartition de charge (load-balancer) multi-prestataires (hébergeurs, CDN, services cloud) et un aiguillage en fonction du débit.

Une combinaison technologique censée atténuer les soucis de transit IP dégradé ou de peering saturé vers un réseau d’accès.

Cedexis considère surtout cette nouveauté comme une vraie innovation.

Sur les 250 clients de Cedexis figurent quelques plateformes de musique et de vidéos. Elles seront les premiers destinataires de ce routage.

Bonne nouvelle pour les clients concernés : la facturation ne change pas. C’est juste un enrichissement avec une autre donnée prise en compte dans le routage.

Potentiellement, tous les clients peuvent en bénéficier sans surcoût.

Cedexis rejoint un cercle IT sur la résilience cloud
Cedexis vient de rejoindre le cercle IWGCR (International Working Group on Cloud Computing Resiliency). C’est un groupe de travail qui a pour mission d’analyser les incidents liés au cloud et de formuler des recommandations pour améliorer la résilience de “l’informatique en nuage”. En partie d’origine française, la dizaine de membres vient d’horizons différents : universités et sociétés IT. On y trouve notamment Telecom ParisTech, Vifib (la “fibre gratuite”) et Alter Way (hébergement).

Créditphoto : © Scanrail – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur