DiskStation Manager 4.3 : Synology donne de l’agilité à ses NAS

Data-stockageEntrepriseMobilitéStockage
Synology NAS DS213j

Plus de 5000 bêta-testeurs ont contribué à l’élaboration de DiskStation Manager 4.3, nouvelle version du système d’exploitation dont Synology dote ses serveurs de stockage NAS.

Adoption du cloud, plans de continuité d’activité, accès à distance, sécurisation des données et multimédia sont autant de problématiques abordées dans la nouvelle version de DiskStation Manager (DSM), l’OS que Synology implémente dans ses serveurs de stockage NAS DSx10 (et gammes supérieures).

Disponible depuis ce 27 août, la dernière mise à jour (4.3) apporte des améliorations aussi bien en matière de stockage que de réseau.

Support du cache SSD, du HFS+, du NFS v4, des modems 3G/4G… Synology ratisse large avec cette nouvelle mouture installable sur tous ses NAS équipés a minima de DSM 4.0.

A l’heure où la mémoire flash devient plus abordable, le développement se porte sur une meilleure prise en charge des SSD.

Et plus particulièrement de la fonction TRIM, qui consiste à optimiser les cycles de lecture écriture de la NAND pour allonger sa durée de vie.

Quant au support du cache SSD, il permet d’augmenter les performances en entrée-sortie (I/O).

Synology introduit aussi davantage de souplesse dans le stockage en rendant ses NAS compatibles avec les volumes formatés en HFS+ (le système de fichiers utilisé par Mac OS X), jusqu’à 2 To. La fonction de journalisation n’est toutefois pas supportée.

A mi-chemin entre stockage et réseau, l’Offloaded Data Transfer (ODX), opérationnel sous Windows 8 et Windows Server 2012, est conçue pour économiser la bande passante et les ressources côté client.

Comment ? En transférant les données non pas par le réseau IP, mais par le réseau de stockage (‘backend storage network’), avec un système de jetons qui autorise le transfert de données au niveau LUN (Logical Unit Number).

Autre avancée radicale, le passage au protocole NFS v4, plus fourni que la v3, concernant notamment la négociation du niveau de sécurité entre client et serveur, le chiffrement des communications, la gestion de la reprise sur incident et la migration/réplication de serveurs.

Cela s’améliore aussi côté performances, avec un support du protocole RDMA (‘Remote Direct Memory Access’) et un système de réduction du trafic par groupement de requêtes (‘compound’).

Côté réseau, Synology introduit la prise en charge de modems ADSL PPPoE et 3G/4G. Tout NAS auquel on greffera une clé Wi-Fi (disponible de série sur le modèle DS213air) pourra alors faire office de point d’accès.

A noter que certains applicatifs devront être mis à jour pour fonctionner avec DSM 4.3 : Photo Station, Audio Station, Video Station, Media Server et l’antivirus de McAfee.

Ce n’est pas nécessaire pour File Station, qui, soit dit en passant, s’enrichit du glisser-déposer avec Google Chrome et d’un outil de partage par liens sécurisés avec les utilisateurs non enregistrés sur DSM.

Synology annonce également de nombreux ajouts dans les applicatifs mobiles liés à ses NAS. La liste est disponible ici.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : les périphériques de stockage, ça vous connaît ?

Crédit photo : Synology


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur