Display Card, iPhone, e-wallet…MasterCard teste de nouveaux modes e-paiement

Le deuxième réseau de paiement du monde multiplie les initiatives pour cerner les nouvelles fonctionnalités et usages. Dernier exemple en date : une carte à puce de paiement avec clavier sensitif et écran LCD.

mastercard-display-card-iphone-e-wallet

MasterCard scrute la carte bancaire nouvelle génération. A travers la technologie Display Card, le deuxième réseau de paiement du monde explore des pistes pour faire évoluer les fonctionnalités et les usages.

Et cela pourrait passer par un modèle de smartcard intégrant un mini-clavier sensitif et un écran LCD. Des fonctionnalités qui permettraient d’accentuer la sécurité lors des achats.

A partir de janvier 2013, Mastercard va lancer un pilote avec certains clients de la branche de la Standard Chartered Online Banking installée à Singapour.

La carte Display Card (débit, crédit, retrait d’argent dans les distributeurs automatiques) est fabriqué par le fournisseur suisse de cartes à puce Nagra ID.

Elle permettrait d’éviter aux banques de devoir générer des codes de sécurité supplémentaires pour vérification lors des achats effectués par leurs clients sur un site marchand par exemple.

A l’instar du dispositif One-Time Password (OTP) que les acteurs du commerce électronique et les banques exploitent en France à travers le dispositif 3D-Secure.

Enfin, la Display Card pourra dans le futur être utilisée pour afficher le solde de notre compte bancaire, le montant de notre dernière transaction, etc.

Parallèlement, MasterCard multiplie les incursions dans les systèmes de paiement sans contact.

Dans le cadre d’un test qui a débuté mi-octobre et qui finira à la fin du prermier trimestre 2013,  ING et Mastercard explorent les arcanes de la technologie sans contact NFC pour développer un système de paiement électronique « hybride », compatible avec smartphones, PC et tablettes, selon Silicon.fr.

Cette expérimentation vise à offrir au consommateur une expérience similaire pour ses achats en points de vente et ses achats en ligne.

Elle repose sur l’extension des fonctionnalités de l’application Mobile MasterCard PayPass, déjà utilisée pour le paiement sans contact en points de vente, pour proposer une expérience de paiement « simple et hautement sécurisée » auprès des commerçants en ligne. Elle tourne autour de deux hypothèses :
- faire ses achats et de les payer avec un mobile (choix des produits, sélection du moyen de paiement, saisie des coordonnées de livraison et du code PIN avec son téléphone mobile pour validation de  la transaction). Un cryptogramme EMV (Europay MasterCard Visa) est alors envoyé directement par le mobile au commerçant en ligne pour le traitement de l’information et de la transaction;
- choisir ses produits depuis son ordinateur ou sa tablette. Il finalise ensuite le paiement depuis son mobile en scannant un code QR, qui connecte en toute sécurité l’application Mobile PayPass du téléphone de l’utilisateur au panier d’achat du commerçant en ligne.

Dans les deux cas, des coupons et des bons de réduction peuvent être utilisés par le consommateur et des reçus électroniques sont disponibles une fois le paiement validé.

Plus tôt, en septembre, le réseau de paiement avait annoncé le lancement commercial de la version européenne de Moneto du nom d’une application iPhone de portefeuille électronique prépayé prêt pour le sans contact (NFC).
Fondée sur les technologies MasterCard PayPass (paiement sans contact), DeviceFidelity (solutions pour les transactions sur terminaux mobiles) et Kalixa (combinaison d’une carte de paiement prépayée et d’un compte de monnaie électronique), le portefeuille mobile prépayé Moneto permet les paiements sans contact sur l’iPhone dans 500 000 points de vente dans 41 pays.

Autre champ d’exploration : à l’instar de son concurrent plus frontal Visa Europe (avec sa solution V-me), Mastercard scrute aussi le marché des portefeuilles électroniques avec « PayPass Wallet Service« .

Mais cela reste en état de friche en attendant que le positionnement de nouveaux acteurs comme Google Wallet s’affine.

Selon une étude Gartner, les transactions par mobile devraient atteindre 600 milliards de dollars (467 milliards d’euro) dans le monde d’ici 2016, contre 172 milliards de dollar (134 milliards d’euro) cette année.

Rédacteur en chef ITespresso.fr Lire mes autres articles

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

Derniers commentaires



0 replies to Display Card, iPhone, e-wallet…MasterCard teste de nouveaux modes e-paiement

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

07:00:14