Disque dur : Seagate bat le record de densité surfacique

Mobilité

D’ici trois ans, le fabricant américain va proposer des disques durs de 3,5
pouces à 250 To. On pourra y stocker 41 000 heures de musique.

Le record de densité surfacique de 345 Gbit/s de données par pouce carré annoncé par Hitachi GST la semaine dernière (voir édition du 15 septembre 2006) n’aura pas tenu longtemps. Seagate vient à son tour de présenter ses propres performances. Et elles sont impressionnantes : 421 Gbits par pousse carré. Pas moins. En technologie d’enregistrement perpendiculaire, naturellement, qui permet d’optimiser la densité de stockage en optimisant les espaces entre les cellules magnétiques de stockage.

Ce record, annoncé par le Dr. Mark Kryder à l’occasion des 50 ans du disque dur fêtés par l’Idema (l’association des équipementiers en disques), permettra de stocker jusqu’à 275 Go dans un disque de 1,8 pouce (voir 1 pouce) contre 40 Go aujourd’hui. Les capacités des disques 2,5 pouces s’envoleront à 500 Go tandis que les 3,5 pouces promettent du 2,5 To (2 500 Go). De quoi stocker plus de 41 000 heures de musique numérique, 800 000 photos, quelques 4 000 heures de vidéos ou encore 1 250 jeux vidéos, selon Seagate.

Mais il faudra attendre 2009 pour espérer voir apparaître ces solutions. D’un point de vue timing, l’américain Seagate est en phase avec son concurrent japonais. Seagate détient cependant le leadership en matière de record de densité sur des produits commercialisés avec un disque de 3,5 pouces à 750 Go (voir édition du 27 avril 2006). Et a annoncé le lancement commercial d’un modèle à 1 To pour le premier trimestre 2007. Hitachi anticipe un lancement équivalent pour la fin de l’année 2006 (voir édition du 17 août 2006). De leur côté, Samsung et Western Digital restent muets sur le sujet. Pour le moment.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur