L’Europe autorise le rachat de l’activité “disques durs” d’Hitachi par Western Digital… sous conditions

Cloud

Western Digital veut racheter la branche disques durs de Hitachi. L’opération a été acceptée par la Commission européenne, mais à conditions que la domination du nouveau groupe sur le marché des disques durs 3,5 pouces soit revue à la baisse.

Le marché des disques durs est en pleine concentration. Hitachi semble bien parti pour arriver à vendre sa branche disques durs Hitachi Global Storage Technologies (rebaptisée Viviti Technologies) à Western Digital.

L’accord à 4,3 milliards de dollars annoncé en mars dernier était scruté par les autorités de régulation de la concurrence.

La Commission européenne a rendu hier ses conclusions sur le projet : elle accepte le rachat, mais sous conditions.

Le nouveau groupe aura une position dominante sur les disques de 3,5 pouces pour le grand public, ce que Joaquín Almunia, vice-président de la Commission chargé de la politique de concurrence, ne peut accepter.

Pour lui, “les lecteurs de disques durs sont des composants essentiels des ordinateurs et d’autres appareils électroniques perfectionnés, car ils servent, dans l’économie numérique, à stocker une masse croissante de données.”

Du coup, “l’autorisation est subordonnée à la cession de certains actifs essentiels pour la production des lecteurs de disques durs 3,5″ (HDD), notamment une usine de production, ainsi qu’à des mesures d’accompagnement“, ordonne la Commission.

De quoi créer un nouvel acteur sur ce marché du HDD pour ordinateurs de bureau, où seuls Western Digital et Seagate seront présents après les opérations de concentration qui verront disparaitre Hitachi et Samsung (racheté par Seagate).

L’UE diligente d’ailleurs une autre enquête sur le marché du HDD à cause de ces opérations. De cinq fabricants il y a un an, il n’en restera bientôt plus que trois (WD, Seagate et Toshiba).

Western Digital devrait voir ses parts de marché grimper à 50% de parts de marché, devant Seagate (40%).

Toshiba, qui s’était renforcé avec le rachat des disques de Fujitsu en 2009, a eu du mal à s’imposer. Mais les inondations de Thaïlande ont fortement perturbé les capacités de production de ses concurrents, ce qui pourrait lui redonner un avantage.

 

Logo : © Aleš Nowák – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur