Disques SSD : Intel passe à la gravure en 34 nm

Cloud

Avec ce nouveau procédé SSD, Intel serait parvenu à obtenir des performances “équivalentes voire supérieures” par rapport aux disques durs traditionnels.

Intel passe du procédé de gravure en 50 nanomètres (nm) à 34 nm pour pour ses modules de stockage X25-M de type SSD (Solid State Drive) à base de mémoire flash NAND.

Avec ce nouveau procédé de gravure, Intel serait parvenu à obtenir des performances “équivalentes voire supérieures” mais aussi à faire baisser les prix (“jusqu’à 60%”).

Intel produit deux versions de modules de mémoire X25-M . Avec une capacité de 80 Go, il coûte 225 dollars US (l’unité au mille), soit une baisse de 60 % par rapport à son lancement il y a un an.

Le tarif de la version 160 Go se situe à 440 dollars (plus de 50% d’économie).

Le module X25-M, qui sera compatible avec Windows 7,  possède un format standard de 2,5 pouces. Il existe aussi une unité X18-M 34 nm  au format 1,8 pouce.

Les disques SSD sont souvent présentés comme une alternative aux disques durs tradtionnels au sein des PC portables ou les machines de bureau.

Ils sont réputés pour être plus rapides (délais de latence réduits, débit plus rapide en écriture aléatoire) et plus économes en énergie et qu’ils disposent d’une durée de vie plus longue qur les disques durs traditionnels.

Selon Gartner, le marché du SSD est évalué à 585 millions de dollars en 2008 (contre 259 millions l’année précédente). Avec une part de marché de 6,9%, Intel se situe en quatrième position derrière Samsung  (31,7%), STEC (15,7%), et SanDisk (9,4%).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur