Distribution audiovisuelle : SFR trouve un “accord de paix” avec M6 et TF1

MarketingPublicitéSocial Media
sfr-m6-accord-distribution-TV

Les abonnés SFR disposeront d’une offre TV enrichie du côté du groupe M6. Un accord similaire avait été trouvé avec TF1 après une période de tension.

Après TF1 pour la distribution de ses chaînes sur la box TV de SFR, le groupe télécoms (propriété d’Altice) signe un accord similaire avec M6.

Le “partenariat” – à effet immédiat – porte sur la reprise des signaux “live” des chaînes du groupe audiovisuel (M6, W9, 6ter mais aussi Paris Première, Téva, M6 Music, M6 Boutique, Best of Shopping et Girondins TV), ainsi que du service de télévision de rattrapage 6play.

Les abonnés au bouquet TV de SFR pourront accéder à des fonctionnalités comme la possibilité de proposer du replay au-delà de 7 jours (voire 30 jours pour certains programmes) et d’accéder à des fonctions plus poussées comme le “season stacking” (accès à la demande à tous les épisodes d’une saison en cours de diffusion linéaire), le “start-over” (contrôle du direct), le nPVR (magnétoscope en ligne) et le cast (pour interagir avec des clés comme Google Chromecast et visionner des programmes télé depuis une tablette par exemple).

Ils disposeront aussi d’un accès à des “avant-premières” (pour des nouvelles séries par exemple) et à un catalogue d’un millier d’heures de nouveaux programmes inédits (fiction, cuisine, aventure). Le groupe M6 promet aussi un prochain “service inédit de TV augmentée”.

“La prise en charge, par le groupe M6, des coûts de transport des chaînes en clair est également incluse dans cet accord”, précise le communiqué.

Nicolas de Tavernost, Président du Directoire du Groupe M6, évoque un “partenariat inédit, conclu au terme de discussions exigeantes de part et d’autre” pour aboutir à “un accord équilibré”.

Alain Weill, qui a pris la casquette de P-DG de SFR après la démission de Michel Combes en novembre, parle de “nouveaux services et programmes à très forte valeur” au nom des abonnés SFR.

Tensions entre les groupes audiovisuels et télécoms

Début novembre, le groupe SFR avait signé un accord similaire de distribution des chaînes du groupe TF1 intégrant le service de rattrapage MYTF1.

Ces partenariats bouclés surviennent après une période de tension au cours de laquelle les groupes audiovisuels menaçaient de suspendre le signal de leurs chaînes diffusées par le biais des box TV des opérateurs télécoms.

Ils réclamaient un changement de paradigme dans le modèle économique de la distribution audiovisuelle. Et visiblement, TF1 et M6 ont été plus moins entendus par leurs interlocuteurs dans les télécoms.

Même s’il est difficile en l’état actuel de disposer des clauses contractuelles précises en raison de ce sujet stratégique. Les tensions demeurent en fonction des protagonistes. Ainsi, à la mi-juillet, Orange avait entamé une action en justice à l’encontre de TF1.

(Crédit photo : Compte Twitter du groupe M6)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur