Distribution télécoms : The Phone House dans la tourmente

Régulations
the-phone-house-licenciements-restructuration-best-buy

The Phone House va fermer 79 de ses 265 magasins en France et licencier 246 employés, soit près de 20% de sa masse salariale.

The Phone House a officialisé, à l’issue d’une réunion du comité d’entreprise organisée le 21 novembre, la fermeture de 79 magasins et la suppression de 246 emplois.

Une décision qui concerne près d’un tiers du réseau déployé en France.

The Phone House possède 265 boutiques en propre et 340 en incluant le réseau de franchisés.

Cette restructuration touche donc 20% de la masse salariale du distributeur de téléphones et d’offres mobiles (1200 collaborateurs).

Celui-ci n’échappe donc pas à la spirale de la morosité dans le secteur des télécoms qui touche tous les maillons : des équipementiers aux opérateurs.

Pourtant, fin août, une bonne nouvelle était tombée : Bouygues Telecom annonçait qu’il renouvelait son contrat de distribution avec la chaîne de magasins jusqu’à fin 2013.

Alors que l’opérateur télécoms monte son propre plan d’économie (300 millions d’euros par an). Et qu’il a procédé à la cession de sa filiale grossiste Extenso Télécom (enseigne Phoneo).

L’arrivée de Free Mobile est également mise en cause. Elle a stimulé le principe de la commande de téléphones et de forfaits via le Web, sans passer par le canal “physique” de prédilection de The Phone House.

Tous les opérateurs mobiles low cost (RED pour SFR, Sosh pour Orange…) ont opté pour ce modèle. Et cette clientèle échappe à The Phone House.

Selon le syndicat Force Ouvrière, cité notamment par Le Parisien, les représentants du personnel ont sollicité des informations complémentaires quant à la forme que prendra la réorganisation.

Toujours selon le syndicat, il est question d’explorer de nouveaux modèles économiques pour maintenir la compétitivité de l’entreprise, notamment par “un redéploiement stratégique [permettant] de nouveaux investissements indispensables à son développement“.

The Phone House est aussi une entreprise française intégrée dans Best Buy Europe, filiale à 50% de Carphone Warehouse (coté à Londres) et à 50% du groupe américain Best Buy (distribution des biens & services dans l’électronique grand public).

Crédit photo : Minerva Studio – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur