Divertissement : Gartner prévoit une explosion du jeu sur mobile d’ici 2011

Mobilité

Le prix élevé des consoles de salon favoriserait l’essor du jeu sur téléphone
mobile, notamment dans les pays émergeants, comme la Chine.

Le marché du jeu vidéo est déjà l’un des premiers marchés du divertissement dans le monde, talonnant ceux de la musique et du film. En partie à l’origine de cette forte montée en puissance, l’explosion du jeu sur téléphone mobile qui devrait connaître une croissance de 49,9 % entre 2006 et 2011. Un marché estimé à 2,9 milliards de dollars l’année dernière. L’institut d’étude américain évalue le marché du jeu sur téléphone portable à 9,6 milliards de dollars dans 4 ans. Sont compris dans ce périmètre les jeux pré chargés au sein des portables, les téléchargements, la vente de jeu sur carte mémoire et le jeu en ligne.

La raison de cet engouement attendu par Gartner? La démocratisation de la téléphonie mobile, l’accessibilité du divertissement sur ce type de plate-forme et le prix modéré à payer pour pouvoir en profiter. Les opérateurs ont bien compris les enjeux de ce type de contenus, Gartner rappelant que la plupart d’entre eux ont mis en place un système de paiement sur mobile durant les dernières années.

Parallèlement, l’institut estime que le montant élevé des consoles de salon influence positivement l’adoption du divertissement sur portable, notamment celui de la Playstation 3 de Sony dont le prix d’acquisition atteint 600 euros (contre 250 euros et 400 euros pour ses concurrentes, respectivement la Wii de Nintendo et la Xbox 360 de Microsoft). De même pour les configurations minimums requises pour jouer sur PC. Autant de systèmes que les ménages des pays émergeants peuvent difficilement acquérir et qui vont reporter leurs budgets sur des plates-formes plus abordables.

Des disparités géographiques

C’est bien sûr en Asie, berceau du divertissement sur téléphone que ce marché sera le plus présent. Après la messagerie, l’Internet mobile (i-mode), la photographie, les Japonais ont déjà massivement adopté ce type de contenus : en 2006, la zone Asie/Pacifique représentait déjà 62 % du marché du jeu sur mobile (1,8 milliard de dollars). En 2011, avec 4,6 milliards de dollars, l’Asie multipliera par 4 le montant de son marché régional et représentera près de la moitié (48 %) du marché mondial du jeu mobile, même si elle perdra de son avance.

En Europe, la progression sera moins marquée (+33 %), avec un marché passant de 1,5 à 2 milliards de dollars entre 2006 et 2011. Cette tendance confirme une étude précédente du Gartner qui estime à 10 % la part de joueur régulier sur téléphone mobile au sein du Vieux continent. Aux Etats-Unis, en revanche, la croissance devrait être plus soutenue (+137 %). En retard même par rapport à l’Europe en 2006 (représentant un marché de 716,9 millions de dollars), ce pays comblera d’ici 2011 une partie du fossé en atteignant presque le niveau de l’Asie de 2006 (en atteignant les 1,7 milliard de dollars).

Le Gartner explique ce retard par une adoption moins rapide des technologies mobiles au sein des Etats-Unis, mais prévoit une explosion dès lors que la 3G y sera démocratisée. Un premier pas aurait déjà été franchi avec la technologie Edge (2.5G).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur