La division Online Services de Microsoft sape les performances du groupe

MarketingPublicitéRégulations

Le groupe de Steve Ballmer a déprécié des actifs de sa division de services en ligne à hauteur de 6,2 milliards de dollars. Il paie encore le rachat à prix d’or de la régie aQuantive en 2007.

Microsoft paie cher le prix de ses dérives dans la publicité en ligne.

La firme de Redmond vient de procéder à la dépréciation d’actifs de sa division de services en ligne pour un montant de 6,2 milliards de dollars.

L’acquisition d’aQuantive, qui remonte pourtant à 2007, plombe les comptes de Microsoft.

Montant de la transaction à l’époque : 6 milliards de dollars.

C’était avant la crise…L’une des plus grosses acquisitions de Microsoft avec Skype (dont le rachat a été bouclé pour 8,5 milliards de dollars en octobre 2011).

En 2005, on considérait aQuantive comme la quatorzième régie publicitaire sur Internet (source Advertising Age magazine, reprise par TechWeek.co.uk).

Microsoft a averti que cette dépréciation se traduira par une charge exceptionnelle lors des résultats du quatrième trimestre (qui seront présentés le 19 juillet).

Néanmoins, dans un communiqué, Microsoft précise qu’il ne s’attend pas à ce que cette dépréciation comptable “ait un effet sur ses activités ou sa performance financière”.

Néanmoins, l’éditeur procède à des “ajustements de ressources humaines” comme c’est le cas en France…

Globalement, la division Online Services du groupe Microsoft, qui comporte également le portail MSN et le moteur Bing, est difficile à rentabiliser.

Dans le domaine de la recherche en ligne, Microsoft a signé un accord avec Yahoo.

Le partenariat est opérationnel aux Etats-Unis mais plutôt bancal en Europe. C’est indéniable : Google reste le maître de la recherche en ligne.

“Le chiffre d’affaires [de la division Online Services] s’améliore mais les perspectives de croissance et de rentabilité sont désormais en dessous de celles diffusées auparavant”, précise le groupe de Steve Ballmer.

Crédit photo : ©Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur