DivX, le MP3 de la vidéo, basé sur Quicktime

Cloud
Information - news

Deux équipes de programmeurs se disputent la primeur du lancement du format DivX. Ce code propriétaire a été contourné par des programmeurs belges qui utilisent QuickTime pour livrer ce format de compression vidéo au monde entier. La compétition s’avère rude.

DivX ? Nous nous en sommes déjà fait l’écho dans ces colonnes (voir édition du 15 mai 2000). Il s’agit d’un format de compression/décompression vidéo, à ne pas confondre avec le format DVD. DivX permet d’obtenir la compression d’une heure de vidéo sur 120 Mo. Tout en conservant une excellente qualité. De quoi stocker des films entiers sur un classique CD-Rom. Les effets pour l’industrie cinématographique sont immenses. Les corsaires et pirates vont pouvoir s’en donner à coeur joie, d’ailleurs ils le font déjà. Et dans très peu de temps, le format aura été amélioré : une mise à jour arrive. Mais la guerre pour ce format ne fait que commencer… Deux équipes sont dans la course : l’équipe qui a initialement mis en ligne le DivX original, et parallèlement une équipe de développeurs travaillant en sources libres dans le cadre du projet “Opencodex”.La première équipe travaille sur le projet “Mayo” et annonce DivX Deux. L’application est déjà prête et vient de rentrer dans sa phase de tests bêta. La seconde équipe est composée de cinq programmeurs de Belgique (l’équipe UDEV) qui ont participé à un concours organisé par le fondateur de Opencodex.com, un site dédié à l’Open Source. Le concours lancé en mai est doté d’un prix de 5 000 dollars pour toute personne qui serait en mesure de créer des sources libres destinées aux ordinateurs Apple. Une société a entre-temps ajouté 45 000 dollars au pot, ce qui porte donc sa valeur à plus de 350 000 francs ! Ce second projet s’appuie sur la technologie QuickTime, plutôt que celle utilisée par DivX, déclinaison d’une technologie Microsoft censée être inviolable… A la base de ces techniques, le format MPEG-4, conçu spécifiquement pour la vidéo et la diffusion directe. QuickTime a un avantage par rapport à ses concurrents : il est à l’origine de ce standard international.L’organisateur du concours s’explique sur ce choix : “Comme le code du DivX d’aujourd’hui est propriétaire, nous sommes allés plus loin que le projet Mayo”, souligne Eric Smith, l’initiateur du projet. Pour l’utilisateur, il n’y aura pas de véritable modification. En revanche le programme est vraiment légal : le DivX disponible sur le Web aujourd’hui n’est en fait qu’un piratage du Media Player de Microsoft ! Par contre, l’application de la deuxième équipe a été créée pour QuickTime, avec l’assentiment d’Apple. “Le fait de l’avoir au format QuickTime permet de faire de la diffusion directe en temps réel, plutôt que du téléchargement de fichier”, souligne Eric Smith. “Vous avez juste à cliquer et à regarder !”Les industriels du cinéma ont du souci à se faire, puisque le projet issu de Opencodex sera mis à disposition sur Internet à partir du mois prochain. Toutefois, Eric Smith indique qu’il n’a pas peur des répercussions : il a testé le logiciel en codant, décodant et regardant des films, comme Matrix, et indique qu’aucune stratégie de copie, de distribution ou de commercialisation de DVD n’est envisagée. “Nous n’avons aucune intention de faire de cette application un logiciel de piratage. Nous pensons qu’il s’agira d’un logiciel de diffusion de vidéo en direct”. Et de prendre l’exemple de la firme automobile Nissan qui compte l’utiliser pour diffuser en direct une publicité destinée à son véhicule tout-terrain Pathfinder.La course est donc lancée entre ces deux applications, dont l’une cherche à suivre une voie juridiquement sûre, quand l’autre déborde déjà des cadres légaux traditionnels. Les différences ne s’arrêtent pas là, puisque le premier DivX, le format “Mayo” amélioré, s’appuie sur un format propriétaire quand le second est en sources libres de droits. Enfin, le logiciel de l’équipe belge, qui ne porte pas encore de nom, est complètement multiplates-formes et sera disponible sous MacOS, Windows, ou les formats d’OS Linux.Pour en savoir plus :* Le site de Opencodex (en anglais)* Récupérer le décodeur DivX


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur