Dixons cède Pixmania à l’allemand Mutares

Marketing
pixmania-dixons-cession-mutares

Le groupe britannique Dixons se désengage de Pixmania et cède son exploitation à une holding industrielle allemande spécialisée dans la remise à flot des entreprises en difficulté.

Dixons Retail ne voulait plus conserver Pixmania dans son giron.

Le groupe britannique va céder l’enseigne e-marchande (ex-success story à la française) à l’allemand Mutares.

En pleine descente aux enfers depuis quelques mois, Pixmania a vu ses ventes chuter de 32% au cours du dernier trimestre  et a enregistré pas moins de 36 millions d’euros de perte.

Le tout accompagné de licenciements, de fermetures de points de vente et d’une couverture européenne réduite de près de 50% (14 pays couverts contre 26 précédemment).

Il fallait donc prendre une décision rapide mais coûteuse pour Dixons dans la perspective d’un désengagement. Et on l’apprend par voie de communiqué.

Le groupe britannique de distribution va verser un montant de 69 millions d’euros afin de transférer un Pixmania en ordre de bataille.

Cette somme sera “affectée à la mise en oeuvre du projet de Mutares et au financement des activités”, précise Dixons.

Autre motif valable pour ce chèque : selon le JDN, Dixons Retail aurait le droit de continuer à utiliser les services eMerchant du groupe Pixmania afin d’opérer l’activité e-commerce de ses propres enseignes.

L’opération de reprise n’est pas encore à cette heure totalement bouclée.

Une période de consultation a été ouverte et des négociations doivent encore se tenir avec les 1200 employés en France et leurs représentants afin de valider le volet social.

En parallèle de la cession de Pixmania, le groupe Dixons a également conclu la vente de son enseigne ElectroWorld au groupe turc Bimeks pour 2 millions de livres sterling environ (2,3 millions d’euros).

Qui est Mutares ?

Mutares AG est une holding industrielle qui se concentre sur l’acquisition de sociétés en mutation structurelle due à des situations particulières (problématiques de succession, de redressement, de refinancement, etc.)

Sa vocation ?  “Apporter un fort soutien opérationnel aux sociétés en portefeuille et de les positionner ainsi sur une trajectoire de croissance durable”, explique la firme munichoise.

Elle dispose également d’activités en France.

Celle-ci ajoute : “L’esprit entrepreneurial est au cœur de l’approche de Mutares ; cela se reflète dans notre ouverture à des solutions non conventionnelles, ainsi que dans notre fort engagement personnel.”

En général, et ce fut le cas précédemment avec d’autres sociétés de distribution acquises en France, Mutares prend une part majoritaire dans les sociétés sur lesquelles elle a jeté son dévolu.

Les entreprises ciblées doivent réaliser au minimum 20 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Mutares intervient quand leur activité principale ne fait plus partie du cœur de métier de leur maison-mère ou lors d’une succession difficile (changement de propriétaire) ou lorsque la société a besoin d’un soutien opérationnel.

Neteven : Pixmania a favorisé ses activités marketplace des derniers mois
Pour Greg Zémor, fondateur de Neteven (facilitateur de business sur les place de marché e-commerce), “le rachat de Pixmania par Mutares avec le soutien financier de Dixons est une très bonne nouvelle. La pérennité de la société est à présent assurée et va permettre à Pixmania de reprendre sa croissance qui avait été ralentie par de nombreuses rumeurs”. L’expert e-commerce poursuit dans une réaction envoyée à la presse : “Dans le cadre de notre collaboration, nous avons pu observer ces derniers mois que Pixmania a favorisé le déploiement de catalogues sur sa place de marché plutôt que sur leur activité de e-commerce traditionnel. Il est clair que Mutares va effectuer des changements dans la stratégie du groupe en France et en Europe.”

 

——————-

Quiz : Etes-vous au point sur les solutions e-commerce ?

—————-

Credit photo : blog Pixmania


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur