Dmitry Sklyarov est rentré chez lui

Mobilité

Accusé de piratage informatique et arrêté l’été dernier aux Etats-Unis, le jeune programmeur informatique Dmitry Sklyarov a pu retrouver son domicile moscovite le 31 décembre dernier. La société qui l’emploie a accepté de supporter les charges qui pèsent contre lui.

Fin du cauchemar américain pour Dmitry Sklyarov ? Probablement. Le jeune ingénieur informatique russe arrêté aux Etats-Unis en juillet dernier à l’occasion de la présentation de ses travaux au Def Conf (voir édition du 30 août 2001) a regagné, libre, son domicile moscovite le 31 décembre, selon Reuters.

Arrêté le 16 juillet, libéré fin août après avoir payé une caution de 50 000 dollars versée par ElcomSoft Limited, la société qui l’emploie, Dmitry Sklyarov risquait jusqu’à 25 ans de prison, malgré l’abandon de la plainte par Adobe à l’origine de l’arrestation. L’informaticien russe avait en effet écrit un logiciel capable de copier à volonté et sans autorisation les fichiers au format PDF des livres électroniques. Par cet acte, les autorités américaines accusaient Dmitry Sklyarov d’avoir violé la loi sur le copyright “numérique” (le DMCA) alors que la Russie, lieu de création du programme incriminé, reste plutôt laxiste sur ces questions de droits d’auteur.

Dmitry Sklyarov doit son salut au soutien populaire dont il a bénéficié ainsi qu’à la “générosité” de sa société, ElcomSoft Limited, qui a accepté d’assumer l’intégralité des charges qui pèsent sur le jeune homme de 27 ans. ElcomSoft pourrait avoir à payer 2,25 millions de dollars d’amende.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur