Docapost intègre Ametix : le « dénicheur de talents IT » colle au profil de La Poste

CloudEmploiEntrepriseFusions-acquisitionsGestion des talentsManagementRessources humaines
ametix-rejoint-docapost-transformation-numerique-la-poste

Ametix, société conseil qui aide les entreprises à trouver les bons profils IT, rejoint Docapost, la branche dématérialisation et transformation numérique du groupe La Poste.

La Poste vient de trouver un nouveau pilier pour accompagner sa transformation digitale…et celle de ses clients. Sa filiale Docapost, spécialisée dans les services BtoB, vient d’acquérir Ametix, du nom de la société spécialisée dans le conseil numérique co-fondée par un dynamique trio d’entrepreneurs : Stéphane Boukris, Vincent Klingbeil et Patrick Bunan.

Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé. « Cela faisait sept mois que nous travaillons sur le deal avec Docapost et nous avions 14 propositions sur la table », précise Vincent Klingbeil, contacté mercredi à la mi-journée pour évoquer ce rapprochement.

Créée en avril 2011, Ametix est immergée dans les problématiques de compétences IT convoitées par les entreprises. Web développeurs, web designers, data scientists…Ametix a pour mission de trouver ses profils recherchés dans le secteur numérique.

La société a monté des prestations d’assistance technique, de conseil numérique et de sourcing en ressources humaines pour accompagner ses clients (plus de 200).

En 2016, Ametix, qui compte 200 collaborateurs, a réalisé un chiffre d’affaires de 14 millions de chiffre d’affaires (et deux millions en EBIT) et compte bondir à 24 millions d’euros de CA en 2017.

La notoriété de la société s’est également accrue en multipliant des opérations de buzz marketing et en organisant le « Concours du meilleur développeur de France » (la cinquième édition se tiendra à Station F en septembre prochain).

Sous la houlette de Docapost, l’équipe de management d’Ametix restera en place et la société disposera d’une certaine autonomie pour poursuivre son développement.

« Nous garderons notre identité et nous conserverons notre profil de dénicheurs de talents numériques », précise Stéphane Boukris qui répond conjointement par téléphone.

Expertise RH renforcée

De l’autre côté, la configuration de Docapost est différente : 5000 collaborateurs répartis sur 60 sites en France, chiffre d’affaires de 460 millions d’euros en 2016 et expansion géographique (USA, Royaume-Uni, Espagne, Mexique…).

Cette filiale BtoB du groupe La Poste, dirigée par Olivier Vallet, plonge ses clients (entreprises, administrations et collectivités locales) dans la dématérialisation des process métiers et de relation client. Elle propose des solutions dans ce sens en ciblant des fonctions métiers transversales (RH, finance, relation clients, DSI) ou des secteurs d’activité (banque, assurance, e-santé, e-administration).

Quelles synergies attendre ? « Docapost est un client d’Ametix depuis plusieurs années », évoque Vincent Klingbeil. « Docapost est très bon dans la signature électronique, la dématérialisation de documents et en business process outsourcing (BPO). Nous allons faire de l’upsale et du cross-sale de toutes leurs offres. Nous allons également accompagner les clients de Docapost pour disposer d’une offre à 360° »

« L’acquisition d’Ametix permet de renforcer nos expertises numériques et d’acquérir dans les ressources humaines, les compétences clés indispensables à la mise en œuvre de toute stratégie de transformation digitale », suugère Olivier Vallet, P-DG de Docapost, cité dans le communiqué.

La branche e-services de La Poste exploite déjà DOCAPOST RH, une plateforme collaborative en mode SaaS, qui dématérialise des processus RH relatifs à la gestion des salariés et des relations sociales.

(Crédit photo Ametix : de gauche à droite :  Patrick Bunan, Vincent Klingbeil et Stéphane Boukris)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur