La Document Foundation part à la chasse aux dons

Cloud

Pour exister légalement en Allemagne, la Document Foundation, qui édite la suite bureautique open source LibreOffice, a besoin de réunir la somme de 50 000 euros. Un appel aux dons est lancé.

Derrière la nouvelle suite bureautique open source LibreOffice, se trouvent les membres de la communauté des logiciels libres, réunis sous l’égide de la Document Foundation, rappelle Silicon.fr.

Seulement voilà, de fondation, cette organisation n’a aucunement les attributs légaux. Aujourd’hui, c’est l’association allemande OpenOffice.org qui fait figure de vitrine légale pour ce projet.

Les responsables du projet ont décidé de remédier à tout cela en montant une véritable fondation, en Allemagne, un pays choisi pour sa solidité et sa stabilité (par rapport aux États-Unis, où les brevets logiciels minent le marché).

Il leur faut toutefois réunir 50 000 euros afin de mettre en place cette structure. Un appel aux dons a été lancé, avec comme objectif de réunir cette somme avant le 21 mars prochain.

Ce programme de dons a été mis en place le 16 février. Le lendemain, le cap des 10 000 euros était presque atteint. Le surlendemain, c’était celui des 20 000 euros qui était en ligne de mire.

Si la Document Foundation engrange rapidement les dons, la moitié du chemin reste encore à parcourir (à l’heure où nous écrivons ces lignes, 24 000 euros ont été rassemblés).

Pour participer, vous aussi – en tant que particulier ou entreprise –, à la naissance de ce nouvel acteur du monde open source, rendez-vous sans tarder sur cette page du site Web de la Document Foundation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur