DocuSign apporte la signature électronique à Office 365

CloudEntreprise
microsoft-office-365-docusign

La solution de signature électronique développée par DocuSign sera bientôt accessible directement dans l’environnement Microsoft Office 365, sur Outlook, Word et SharePoint.

Exploitée par HP, LinkedIn, Siemens ou encore Expedia, la solution de signature électronique développée par DocuSign sera bientôt accessible directement dans l’environnement Office 365.

L’éditeur américain a officialisé un partenariat stratégique avec Microsoft autour de trois outils : Outlook, Word et SharePoint. D’ici quelques semaines, son offre eSignature sera proposée sur l’Office Store, magasin d’applications et de modules complémentaires rattaché à Office 365. Déployable à distance, elle gérera notamment l’authentification des utilisateurs via Azure Active Directory, avec plusieurs connecteurs pour le stockage cloud ou encore le suivi des documents.

Soutenu en 2012 par le fonds d’investissement que Google dédie au financement des start-up innovantes en phase d’amorçage, DocuSign mène de longue date un travail de fond sur l’écosystème Microsoft. Témoin le portage de sa solution sur Windows Phone et Windows 8/RT… mais aussi le soin désormais apporté à l’intégrer dans l’interface d’Office 365.

Toutes les utilisateurs de DocuSign (Professional, Business, Enterprise ou version d’essai) sont concernés. Dans la messagerie Outlook, ils pourront ajouter une signature par glisser-déposer, via la barre d’applications qui apparaît automatiquement quand une pièce jointe est détectée. Le mail peut alors être renvoyé, enregistré en local ou sauvegardé sur OneDrive (ex-SkyDrive). La compatibilité avec Outlook 2013 manque encore à l’appel. Les versions 2007 et 2010, ainsi que la Web App, sont prises en charge.

Mêmes fonctionnalités pour Word avec, en complément sur l’Office Store, des modèles de documents officiels pré-signés. L’approche collaborative de SharePoint est exploitée à travers des modules de suivi en temps réel et cette possibilité d’adresser un document aux parties signataires dans un ordre déterminé.

En France, le cadre légal de la signature électronique reste exigeant. Un règlement européen est en cours de préparation. Certains fournisseurs se démarquent, à l’image de Cryptolog, qui a récemment levé 1,7 million d’euros pour son service cloud Universign.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Microsoft Office ?

Crédit photo : iCreative3D – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur