Données personnelles : Apple nettement sollicité par la France

LégislationRégulationsSurveillance
apple-donnees-personnelles-france
3 15

La France fait partie des principaux pays à solliciter Apple pour obtenir des données relatives à des appareils et/ou à des comptes d’utilisateurs.

Il n’y a pas que le FBI dans la vie d’Apple.

Le conflit ouvert entretenu avec l’agence de police fédérale américaine sur la question des smartphones chiffrés cristallise l’attention, mais la firme est sollicitée par nombre d’autres entités qui réclament l’accès à des données.

Et le rythme des demandes ne faiblit pas, tout du moins si on s’en fie au dernier « rapport de transparence » (document PDF, 6 pages) que la multinationale a publié pour le compte du 2e semestre 2016.

Rappelant, en introduction, n’avoir « jamais travaillé avec quelque agence gouvernementale que ce soit, dans quelque pays que ce soit, pour introduire une porte dérobée dans l’un de [ses] produits » et « jamais autorisé aucun gouvernement à accéder à [ses] serveurs », Apple segmente les requêtes des forces de l’ordre en deux catégories.

La plupart d’entre elles (94 % en l’occurrence) concernent des appareils et/ou des comptes d’utilisateurs. Le reste (6 %) est relatif à du contenu stocké sur iCloud, tels des e-mails, des photos et des sauvegardes.

La France est présente…

Les demandes centrées sur des terminaux sont souvent émises après une perte ou un vol. Elles concernent alors des informations fournies à l’enregistrement de l’appareil, ainsi que la dernière date d’utilisation des services Apple.

En six mois, Apple en a reçu 30 687, dont plus de la moitié (19 322) émanant de la région Europe – Moyen-Orient – Afrique, où la France, avec 1 610 requêtes, est le troisième pays le plus demandeur derrière l’Allemagne (11 989) et le Royaume-Uni (1 969).

Dans l’Hexagone, 35 % des sollicitations ont donné lieu à la communication de données. Un pourcentage relativement bas par rapport aux 62 % enregistrés en Espagne ou encore aux 67 % de la Suède.

À l’échelle de la planète, l’Allemagne est la plus demandeuse, devant les États-Unis (4 000), l’Australie (3 004) et le Royaume-Uni.

… et bien présente

Les demandes concernant iCloud ou iTunes sont moins nombreuses. Sur les 1 813 enregistrées, plus de la moitié (1 015) ont été réalisées aux États-Unis.

Une fois encore, la France est bien positionnée : 3e en Europe, avec 60 requêtes sur 65 comptes (derrière les 130 de l’Allemagne et les 208 du Royaume-Uni).

Dans le monde, la Chine est la plus active en nombre de comptes ciblés (6 724). Mais Apple a tendance à communiquer moins d’informations que dans le cas des sollicitations portant sur des appareils : la firme a donné suite à seulement 43 % des requêtes en Asie-Pacifique et 50 % en EMEA. Et elle n’a pas systématiquement fourni d’accès à des contenus.

Les demandes associées à des problématiques de sécurité nationale sont classées à part. Conformément à la loi, Apple ne peut en fournir qu’une approximation : entre 1 250 et 1 499, portant sur 1 000 à 1 249 comptes.

Crédit photo : Hadrian – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur