Données personnelles : la police néerlandaise dit merci à TomTom

Mobilité

TomTom a vendu au gouvernement néerlandais des données de géolocalisation issues des GPS installés dans les véhicules de ses clients. Elles ont été transmises à la police locale pour optimiser l’installation des radars.

Scandale aux Pays-Bas… Le fabricant de GPS TomTom a rendu un fier service aux policiers néerlandais en vendant au gouvernement certaines données de géolocalisation de ses clients utilisant ses systèmes de navigation à bord de leurs véhicules.

Divulguée par le quotidien néerlandais Algemeen Dagblad, cette information a été confirmée par TomTom, qui a présenté ses excuses à ses clients.

La firme néerlandaise aurait ainsi bien fourni à la police hollandaise une partie de sa base de données, rendue anonyme, qui recense les déplacements des conducteurs utilisant un GPS TomTom, mais aussi leur vitesse sur route.

Ces données auraient aidé les policiers néerlandais à placer stratégiquement leurs radars sur les routes des Pays-Bas…

De son côté, TomTom a tenu à souligner qu’en vendant ces informations, certes anonymes, au gouvernement, il était loin de se douter qu’elles allaient effectivement être transmises à la police. Selon lui, ces informations devaient servir à améliorer la sécurité routière et la circulation.

En outre, la firme néerlandaise aurait décidé de monnayer ses données GPS pour compenser la baisse de ses revenus sur le marché des systèmes embarquées de géolocalisation.

Voilà qui devrait aider Apple, Google et Microsoft à se sentir moins seuls à l’heure où ne cesse de gonfler la polémique sur la collecte,  par ces éditeurs, des données de localisation des utilisateurs de leurs smartphones…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur