Dossier Médical Personnalisé : six consortiums restent en compétition

Mobilité

Après une analyse des capacités de déploiement technique de chaque participant, les expérimentations sur le terrain commenceront en novembre.

A la suite de l’appel d’offres lancé le 26 juin, le conseil d’administration du groupement d’intérêt public (GIP) chargé du dossier médical personnalisé (DMP) vient d’établir la première liste des consortiums réunissant des prestataires informatiques et intégrateurs pour la mise en oeuvre des phases de préfiguration. Six consortiums sur treize dossiers déposés sont retenus :

* Cegedim-Thalès,

* D3P : Réseau Social Santé-Microsoft-Medcost (voir édition du 28 septembre 2005)

* France Télécom-IBM-Cap Gemini-SNR,

* InVita-Accenture-La Poste-Neuf Cegetel-IntraCallCenter Jet Multimédia-Sun Microsystems.

* Santeos : Atos-Unimédecine-HP-Strateos-Cerner

* Siemens-Bull-EDS

Les expériences de terrain débuteront en novembre

La prochaine étape consistera à contrôler la validation des “démonstrateurs” (les outils prototypes) et l’analyse des plans de déploiement (infrastructures techniques, organisations?) proposés par les six consortiums.

Fin octobre, une deuxième sélection sera effectuée afin de déterminer quels consortiums pourront participer à la deuxième phase de préfiguration. A priori, ce sera une étape intermédiaire qui ne devrait pas aboutir à un écrémage des candidats sur la liste.

Un calendrier à respecter

La première vraie phase d’expérimentation de terrain (5 000 dossiers par hébergeur) s’échelonnera de novembre 2005 à mars 2006. L’élaboration du cahier des charges pour la phase de la généralisation du DMP devrait être réalisée au début du printemps 2006 en vue d’une généralisation du système sur le territoire national. Le dispositif DMP est censé être opérationnel en 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur