DoubleClick for Publishers en panne : mercredi noir pour la pub en ligne

CloudMarketingPublicité
google-doubleclick-down

Le manque à gagner lié à la panne mondiale de la plate-forme de diffusion d’annonces publicitaires Google DoubleClick s’éléverait à plusieurs millions de dollars pour les éditeurs.

C’était l’effervescence ce mercredi sur les réseaux sociaux autour de la panne mondiale de DoubleClick for Publishers (DFP).

Il était environ 15 heures à Paris lorsque la plate-forme de diffusion d’annonces publicitaires gérée par Google a commencé à montrer des signes de faiblesse. La situation est revenue à la normale vers 16 h 45. Entretemps, une grande partie du Web s’est retrouvée vide de publicité. Vidéo, display, mobile, native advertising… Tous les formats ont été impactés.

Les experts s’accordent sur un manque à gagner de plusieurs millions de dollars pour les éditeurs… dont certains ont vu le temps de chargement de leur(s) site(s) monter en flèche, allant jusqu’à doubler, voire tripler pour les médias et les compagnies aériennes, selon les mesures de Dynatrace.

Cette interruption de service a même rendu de nombreux sites inaccessibles. Le principal recours pour les administrateurs consistait à désactiver temporairement les emplacements publicitaires dans leur back-office afin d’empêcher l’exécution des scripts DFP.

Google, qui détient près du tiers d’un marché de la publicité numérique estimé à 120 milliards de dollars par le cabinet eMarketer, évoque un “dysfonctionnement logiciel” que ses équipes ont résolu “en moins de deux heures”. Le groupe Internet n’avait pas immédiatement réagi aux nombreuses sollicitations reçues sur Facebook, Twitter et les forums officiels de DoubleClick, se contentant de classer le problème comme “prioritaire”.

Cet épisode, qui illustre la dépendance des éditeurs vis-à-vis de Google, intervient quelques semaines après la découverte, par les chercheurs de Malwarebytes, d’une faille dans le serveur DFP exposant des millions d’utilisateurs à des logiciels malveillants. Racheté en 2007 par Google pour 3,1 milliards de dollars (acquisition validée en 2008), DoubleClick avait connu sa dernière panne d’envergure en mars 2013, avec plusieurs heures de coupure.

Quiz ITespresso.fr : incollable sur la publicité en ligne ?

Crédit photo : gualtiero boffi – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur