DRAM : Micron Technology réévalue le rachat d’Elpida à 3,5 milliards de dollars

Régulations
Micron Technology rachète Elpida Memory

Pour l’américain Micron Technology, spécialiste de la mémoire de type DRAM, la reprise et la restructuration des activités du concurrent nippon Elpida Memory aura impliqué au bas mot un investissement de 3,5 milliards de dollars (2,83 milliards d’euros).

L’américain Micron Technology, spécialiste de la mémoire de type DRAM, aurait engagé la somme de 3,5 milliards de dollars (2,83 milliards d’euros) dans la reprise et la restructuration des activités de son concurrent nippon Elpida Memory.

Reuters, qui a pris connaissance d’un document interne en ce sens, précise que des créanciers du groupe japonais ont contribué aux démarches pour exploiter au mieux l’opportunité dont relève cette OPA.

Croulant sous les dettes avec à son actif des arriérés estimés à 448 milliards de yens, soit environ 5,6 milliards d’euros, Elpida avait déposé le bilan en février dernier, pour se mettre en quête d’un repreneur. Ce fut Micron.

Les deux parties avaient engagé début mai des négociations exclusives alors que Toshiba, longtemps candidat au rachat, venait de signifier son désengagement sous l’impulsion de ses actionnaires, emboîtant le pas au sud-coréen Hynix.

Début juillet, Micron annonçait mettre sur la table 750 millions de dollars (quelque 600 millions d’euros) pour entériner cette acquisition et renforcer sa position sur le marché de la mémoire de type DRAM, en tant que deuxième fabricant mondial.

Cette transaction impliquait toutefois une régularisation financière à l’adresse des créanciers d’Elpida.

Ces derniers auraient certes accepté de gommer près des trois quarts de cet endettement, sans que la presse sur place parvienne à s’expliquer ce tour de passe-passe financier, mais il reste à s’acquitter de 1,4 milliard d’euros, sous la forme d’un paiement échelonné jusqu’en 2019.

Une contribution à laquelle s’ajoutent 265 millions d’euros versés à Powerchip Technology pour acquérir 24% de Rexchip Electronics, société taïwanaise dont Elpida détient 65% du capital.

Quoique réévalué à la hausse, un tel investissement reste une bonne affaire selon les analystes, qui estiment que la mise en place d’une structure telle que les chaînes de production existantes d’Elpida (notamment l’usine principale basée à Hiroshima) aurait coûté de 4,5 à 6,5 milliards d’euros.

Elpida, qui traitait notamment avec Apple pour lui fournir des puces entrant dans la composition des terminaux mobiles iPhone et iPad, a payé le lourd tribut de la désuétude progressive de la DRAM au bénéfice de la mémoire flash et n’a pas su aborder ce tournant.

Dans le top 20 des semi-conducteurs en 2011, Micron Technology apparaît à la 9ème place avec un chiffre d’affaires de 7,3 milliards de dollars (5,8 milliard d’euros). Tandis qu’Elpida pointe à la 15ème place en présentant un CA de 3,8 milliards de dollars (source iSuppli).

 

 

Crédit photo : Vasilius – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur