Dreamworks laisse tomber AMD pour Intel

Mobilité

Le studio d’animation américain dit adieu aux processeurs Opteron, bonjour aux Nehalem.

Dreamworks vient d’annoncer qu’il passe d’AMD à Intel pour les processeurs qu’il utilise dans ses machines. Le studio d’animation vient tout juste d’arriver au terme d’un contrat de trois ans le liant avec AMD, contrat qu’il a décidé de ne pas renouveler.

Dreamworks, connu notamment pour la production du film de synthèse Shrek, explique qu’il souhaite produire la totalité de ses films en 3D l’an prochain, un objectif pour lequel les puces d’Intel seraient préférables à celles du fondeur de Sunnyvale.

“Nous ambitionnons d’améliorer de manière significative la qualité de nos films en utilisant les outils 3D dernier cri”, a indiqué Jeffrey Katzenberg, le directeur général de DreamWorks Animation. D’après lui, “la technologie joue un rôle important pour aider [les] artistes à raconter les meilleures histoires. L’usage des technologies Intel nous permettra de proposer aux spectateurs une façon innovante de visualiser nos films en 3D”.

Le développement en 3D, qui nécessite de mettre au point une multitude d’images, est extrêmement gourmand en ressources.

Durant les 18 mois à venir, Dreamworks se délestera de ses processeurs double-coeurs AMD Opteron et les remplacera par des puces Intel octo-coeurs Nehalem d’Intel et la prochaine génération de puces graphiques Larrabee (qui sera constituée de 10 à 100 coeurs).

Traduction et adaptation de l’article Intel snaffles DreamWorks from AMD de Vnunet.com en date du 9 juillet 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur