Droit d’auteur : Google supprime des milliers de liens

CensureMarketingRégulations

Google supprime plus d’un million de liens de ses résultats de recherche chaque mois suite à des demandes des ayants droit, révèle son dernier rapport sur la censure.

Dans un nouvel outil de son “Transparency Report“, Google a révélé recevoir chaque semaine jusqu’à 250 000 demandes de suppressions de liens de ses résultats de recherche de la part des ayants droit.

En avril dernier, ce sont en tout 1,25 million de demandes de suppressions de liens qui ont été traitées par Google, soit plus que durant toute l’année 2009.

Le Transparency Report a commencé sa mission en 2010 en dévoilant les demandes de suppressions de contenus venant d’Etats et les blocages des services Google opérés dans certains pays.

Mais le total de ces demandes officielles pâlit face à la masse incroyable des demandes venant du privé et se basant sur le respect du droit d’auteur.

Google assure que tant que ces demandes respectent la forme imposée par le Digital Millenium Copyright Act (DMCA) américain, il les exécute. Le groupe Internet affiche ainsi sa volonté de participer à la lutte contre le piratage.

Mais dans une contribution blog, le moteur de recherche révèle également les abus dont le système est victime :

L’avocat de Google, Fred von Lohmann, donne l’exemple d’une major qui a essayé de censurer un article de presse qui critiquait une de ses productions, ou de concurrents cherchant à effacer leurs compétiteurs de la surface du Web.

C’est pourquoi Google recherche un maximum de transparence : les pages de résultat où il manque des liens sont signalés aux utilisateurs, et les webmasters sont alertés des demandes d’ayants droit concernant leurs contenus depuis les Webmaster Tools.

Ils y trouveront aussi la procédure permettant de contester les suppressions auprès de Google.

 

Logo : © herreneck – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur