Droits d’auteur : Facebook met la main sur Source3

EntrepriseFusions-acquisitionsStart-up
W3C DRM HTML5

Facebook vient de jeter son dévolu sur Source3, une start-up qui a développé une technologie destinée à combattre le contenu vidéo piraté.

Facebook vient de mettre la main sur Source3, du nom d’une start-up spécialisée dans les droits d’auteur pour le contenu vidéo, comme indiqué dans un billet de blog signé de ses trois cofondateurs.

Le réseau social récupère au moins une partie de l’équipe de la jeune pousse, dont la technologie permet de détecter les utilisateurs qui partagent des vidéos piratées et d’autres contenus sans autorisation.

Facebook a rencontré de nombreux problèmes en la matière. Si bien qu’il a annoncé, il y a deux ans, « Rights Manager », sa propre technologie visant à détecter et supprimer des clips vidéo partagés par des internautes qui n’ont pas les droits d’auteur sur ceux-ci.

L’acquisition de Source3 laisse toutefois penser que Facebook n’a pas encore perfectionné sa technologie de gestion des droits.

Rights Manager fonctionne de manière similaire au Content ID de YouTube, qui est toutefois plus perfectionné.

Avec ce dernier, les créateurs de contenu peuvent « imprimer » numériquement leurs vidéos afin de pouvoir bloquer leur téléchargement non autorisé sur la plateforme de partage de vidéos.

À ce jour, Source3 a recueilli 4 millions de dollars en financement (source Crunchbase). C’était en 2015, avec un tour de table dirigé par Contour Venture Partners.

Les cofondateurs Patrick F. Sullivan, Benjamin Cockerham et Scott Sellwood avaient auparavant déjà vendu leur plate-forme de gestion des droits musicaux RightsFlow à Google (en 2011).

Source3 a été fondé à New York en 2014, à l’origine comme une société de gestion des droits d’impression en 3D. Son périmètre d’activité s’est ensuite élargi au divertissement numérique plus globalement.

(Crédit illustration : Kannanimages – Shutterstock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur