Droits du consommateur : Dell et Hewlett-Packard pris à parti

Mobilité

Aux Etats-Unis, les deux firmes de matériel informatique font l’objet d’actions en justice distinctes après des réclamations de clients. Les services financiers de Dell et les cartouches d’imprimantes de HP sont mis en cause.

C’est une pure coïncidence mais les deux principaux constructeurs de PC sont simultanément pris à parti par des groupes de consommateurs : Dell est accusé de publicité mensongère pour ses services de crédit tandis que Hewlett-Packard (HP) est critiqué pour ses présumés pratiques de réapprovisionnement forcé de ses cartouches d’imprimantes.

Le 23 février, le cabinet d’avocats américain Lerach Coughlin Stoia Geller Rudman & Robbins LLP a annoncé avoir déposé une action en justice en nom collectif (class action) à l’encontre de Dell. Au centre de la polémique figurent des souscriptions de plans de financement à fort taux d’intérêt que Dell, associé à la banque CIT Bank, propose à ses clients. Les conditions de remboursement de ce prêt, présentées comme un avantage client, constitueraient de la publicité mensongère.

A l’origine, c’est le cas d’une infirmière de San Francisco qui a déclenché la procédure : selon le communiqué du cabinet d’avocats, cette personne a acheté sur le site de Dell un ordinateur portable et une imprimante pour un montant total de 688 dollars (environ 520 euros). Finalement, après une hausse des taux d’intérêt sur le crédit que Dell Financial Services avait consenti à la cliente, la facture totale s’élève à 1 352 dollars (environ 1 023 euros).

Autre sujet de discorde dans cette class action : la procédure d’échange de produits informatiques en cas de matériel défectueux, mise au point par Dell, tournerait au désavantage du consommateur. Le fabriquant de PC n’a pas émis de commentaire sur cette affaire.

Litige autour des cartouches HP

Du côté de HP, la plainte porte sur des cartouches d’encre produites et commercialisées par le groupe informatique. Une cliente installée dans l’Etat de Géorgie accuse HP d’avoir placé une puce qui parasite la jauge permettant de mesurer le niveau d’encre dans l’imprimante. Selon la plaignante, ce capteur permettrait de bloquer les cartouches à une date prédéterminée, même si le réservoir n’est pas entièrement vide.

Un tribunal californien s’est déclaré compétent pour traiter les plaintes liées à ce problème qui émaneraient de consommateurs ayant acheté une imprimante HP depuis 2001.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur