Drone pro Falcon 8+ : Intel esquisse des usages à vocation commerciale

Mobilité
3 4

Via sa filiale AscTec, Intel dévoile un drone pour le segment professionnel : le Falcon 8+. Il pourrait servir à livrer des produits dans un circuit de distribution commerciale.

Intel approfondit son incursion dans le segment des drones avec la présentation du Falcon 8+.
Comme son nom l’indique, ce drone professionnel n’est pas, à proprement parler, un nouveau modèle. Il s’agit d’une évolution du Falcon 8 introduit l’an passé par AscTec (propriété d’Intel).

Particularité de l’engin volant : il exploite la technologie RealSense 3D d’Intel. Avec le Falcon 8+, il bénéficie ainsi d’une précision millimétrique pour éviter les obstacles. Cette technologie  s’appuie sur des caméras qui mettent en oeuvre un système de traitement temps réel de l’image.

On trouve aussi un retour vidéo en 1080p qui retransmet en temps réel l’image captée par la caméra du drone (jusqu’à une distance de 500 mètres).

Parmi les autres spécificités repérées, signalons la redondance au niveau des composants et des systèmes névralgiques du drone, afin de garantir la sécurité.

Ses batteries « intelligentes » (Powerpack) garantissent une autonomie de 26 minutes. Plutôt classique pour ce type d’appareil fonctionnant sur batterie. Tout comme la vitesse maximum horizontale qui plafonne à 57,6 km/h.

Intel a pourvu l’engin de la radiocommande résistante à l’eau baptisée « Cockpit »

Plus surprenant : la capacité de ce drone à transporter des charges utiles alors que l’engin pèse uniquement 1,2 kilo. Selon Intel, le Falcon 8+ présente tout simplement le plus gros ratio de poids transportable sur poids à vide. Il pourrait de ce fait être exploité pour des livraisons de produits par drone dans des activités de commerce.

Avec une approche singulière dans la réalité virtuelle et maintenant les drones, Intel confirme sa volonté de diversifier ses activités.

La firme de Santa Clara affiche clairement des ambitions dans ce domaine avec une prise de participation dans le capital de la firme chinoise Yuneec survenue en août 2015 (aboutissant à la présentation du drone Typhoon H de Yuneec lors de la conférence d’Intel au CES 2016 de Las Vegas) et le rachat en début d’année de la société allemande Ascending Technologies (AscTec).

Plutôt que de se frotter aux ténors du marché du drone grand public (avec en figure de proue le chinois DJI qui détient 70% de parts de marché), Intel se positionne sur le segment plus ouvert des drones pros.

Dans ce segment BtoB, plusieurs fabricants jouent au coude à coude : 3DR, Kespry, DJI…Mais Intel a a encore une carte à jouer en montant son propre catalogue de drones.

Des acteurs français comme Parrot tend aussi à développer cette approche (via SenseFly) mais aussi Delair-Tech qui vient d’annoncer le rachat de Gatewing, la filiale drone de Trimble basé en Belgique.

Vidéo promotionnelle signée AscTec :


(Crédit photo : @Intel)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur