Drop Don’t Park investit le secteur du voiturier à la demande

EntrepriseLevées de fondsStart-up
drop dont't park

En levant 300 000 euros, la start-up Drop Don’t Park s’installe sur un secteur peu investi pour le moment en France : les services de voiturier à la demande.

La start-up francilienne Drop Don’t Park, qui délivre un service Web de voiturier à la demande,  a réussi à boucler une première levée de fonds de 300 000 euros, grâce au concours de Notus Technologies, la société de Geoffroy Roux de Bézieux, entrepreneur créateur de The Phone House et d’Omea Telecom, également fondateur du fonds d’investissement ISAI (Pierre Kosciusko-Morizet, Stéphane Treppoz et Ouriel Ohayon).

Incubé à ESSEC Ventures, Drop Don’t Park a été créé en mai dernier, par deux anciens cadres de chez Coyote, Nicolas de Crémiers et Alban de Renty, avec le soutien de Geoffroy Roux de Bézieux : cette plate-forme Web propose aux internautes automobilistes un service de voiturier, pour l’instant uniquement à Paris, disponible à la demande, selon les besoins.

Le propriétaire d’un véhicule commande en ligne un voiturier, qui l’attendra à son point d’arrivée pour prendre en charge sa voiture pour la garer ensuite dans un parking sécurisé.

Pendant le temps de stationnement, Drop Don’t Park peut également s’occuper de laver l’auto et de faire le plein.

Au moment de partir, le client indique à quel endroit il souhaite récupérer sa voiture, et le voiturier la rendra à l’adresse indiquée.

Actuellement en phase de développement, Drop Don’t Park sera accessible via une application iOS et Android à partir de la rentrée prochaine.


Crédit image : Steve Cukrov – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur