Dropbox accueille Mailbox dans sa boîte

Régulations
Dropbox Mailbox

Dropbox, qui cherche à diversifier son portefeuille de services avant son entrée en Bourse, aurait mis sur la table entre 50 et 100 millions de dollars pour racheter le client de messagerie électronique Mailbox.

Engagé dans une diversification de son portefeuille de services cloud en l’imminence d’une entrée en Bourse prévue pour le prochain trimestre, Dropbox va explorer les arcanes de la messagerie électronique à la faveur du rachat d’Orchestra.

Cet éditeur américain exerce depuis novembre 2011 à l’appui d’un tour de table de 5 millions de dollars, réalisé avec le concours des fonds de capital-investissement Charles River Ventures et Kapor Capital, spécialisés dans le financement des start-up.

Il s’est fait connaître pour ses solutions de gestion des courriels sur mobile et plus particulièrement l’application Mailbox, disponible depuis le mois dernier sur iPhone.

Plus de 60 millions d’éléments seraient déjà passés à la moulinette de ce client lourd qui présente plusieurs fonctionnalités singulières, dont un mode “différé”, permettant de décaler – de quelques heures ou quelques mois – la lecture de courriers électroniques.

Malgré sa jeunesse et l’absence d’un modèle économique, Mailbox aurait notamment fait des émules auprès de Yahoo et Facebook.

A en croire GigaOM, les enchères des deux groupes Internet ont été dépassées par celle de Dropbox, qui aurait mis sur la table entre 50 et 100 millions de dollars.

Une transaction effectuée sur le modèle dit de “l’acqui-hire”, à savoir qu’elle implique non seulement un transfert de technologies, mais aussi de personnel.

Les 13 collaborateurs d’Orchestra, dont le CEO et cofondateur Gentry Underwood, quitteront leur fief de Palo Alto pour rejoindre les équipes de leur acquéreur, à San Francisco.

C’est la troisième acquisition majeure en quelques mois pour Dropbox, après Snapjoy (partage de photos) et Audiogalaxy (musique en streaming).

Le service de stockage en ligne est désormais valorisé à 4 milliards de dollars. Il revendique 100 millions d’utilisateurs qui téléversent chaque jour 1 milliard de nouveaux fichiers depuis un demi-milliard de terminaux.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien les services grand public de cloud computing ?

Crédit image : dny3d – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur