Du papier au Net grâce à un code

Cloud
Information - news

Pour renvoyer vers une adresse Web, des éditeurs de journaux papiers américains utilisent une méthode ayant déjà fait ses preuves, les codes barres. Avec ce système, plus la peine de recopier une adresse, un scanner le fait à votre place.

Cette semaine, les lecteurs habituels de The Post and Courier de Charleston en Caroline du Sud ont découvert des petit code barre en bas de certains des articles. Ce code représente une adresse URL correspondant à un site Internet se rapportant au sujet de l’article qui le précède. Avec un scanner à main, on numérise ce code qui, une fois transmis en PC, se transforme alors en raccourci Web vers lequel diriger votre butineur. Développé durant trois ans et demi par une société de Caroline du Sud, Gocode, cette technologie fait bien entendu penser au principe des codes Showview pour les magnétoscopes. Sauf que, dans le cas présent, il s’agit de lecture d’informations et non d’enregistrement de données. De plus, cette technologie peut avoir d’autres débouchés que l’affichage pur et simple d’article de journaux. Par exemple, lancer l’affichage d’un site météo en temps réel, réactualisé en permanence.

Les publicitaires aussi sont intéressés par le procédé de GoCode et y voient de multiples applications. Par exemple, demander aux clients potentiels de se rendre sur le site Internet de l’annonceur pour obtenir plus de détails sur un produit promu dans un petit encart. Simplification des entrées et précision accrue de ces adresses sont les points mis en avant par les publicitaires.

Seul vrai problème pour l’instant, le coût du scanner de poche. Pour l’expérimentation mise en place par The Post and Courier, les “cobayes”, qui ont eu un scanner gratuitement, sont des lecteurs quotidiens de l’édition papier qui utilisent Internet régulièrement. Car autrement, un scanner à main coûte entre 600 et 800 francs aux Etats Unis. Mais les promoteurs de cette technologie, et d’autres similaires, pensent donner ces scanners à main plutôt que de les facturer aux lecteurs. D’ailleurs, GoCode est en négociation avec des groupes de presse comme News Corp. du Ruppert Murdoch, ou The New York Times Co.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur