Dual Universe : ce projet français qui a secoué Kickstarter

EntrepriseLevées de fonds
dual-universe-kickstarter
1 0 Donnez votre avis

Porté par le studio Novaquark, le MMORPG Dual Universe est entré, en 2016, dans le top des projets français les plus financés sur Kickstarter.

Un « gameplay émergent » dans un univers « unique », « partagé par tous les joueurs », « entièrement modifiable » avec des « mécanismes économiques réalistes » : le pitch du MMORPG spatial Dual Universe, porté par le studio Novaquark, a séduit la communauté Kickstarter.

Organisée sur cinq semaines entre septembre et octobre 2016, la campagne de financement aura permis de réunir 565 983 euros. Une performance sans égale sur l’année pour un projet lancé depuis la France.

Ce n’est, cependant, pas un record absolu. En la matière, le palmarès est dominé par Giroptic. La start-up lilloise avait collecté 1,419 million de dollars à l’été 2014 pour sa caméra 360 degrés*.

En octobre 2015, Serious Poulp avait obtenu 1,224 million d’euros pour son jeu de plateau « The 7th Continent ». Du côté de Loud’n Raging, on a successivement obtenu 698 548 dollars en juillet 2013 et 801 057 dollars en avril 2015 pour les figurines Raging Heroes.

On pourrait aussi ajouter le boîtier connecté Lima (1,229 million de dollars en septembre 2013), de conception française, mais officiellement présenté sur Kickstarter par une entité américaine constituée pour l’occasion dans le Delaware.

Point commun entre tous ces projets : la communication s’est faite prioritairement – si ce n’est quasi exclusivement – en anglais.

Xavier Niel s’est pris au jeu

Sous la houlette de son fondateur Jean-Christophe Baillie (à l’origine de Gostai, start-up vendue en 2012 à Aldebaran Robotics), Novaquark fait partie de ces entreprises françaises à avoir opté pour la visibilité internationale qu’offre Kickstarter, plutôt que de se diriger vers des plates-formes bleu-blanc-rouge.

En attendant d’ouvrir complètement les vannes de sa « civilisation virtuelle en ligne » (première version finale attendue pour décembre 2018 sur Windows), le studio parisien sollicite la communauté en permettant la création d’organisations (nations, corporations, guildes pirates…).

Surtout, la levée de fonds se poursuit, dans un objectif de prise d’indépendance vis-à-vis des investisseurs – dont Xavier Niel – qui ont accompagné Novaquark dans le développement des technologies sur lesquelles tourne Dual Universe.

Le compteur vient de dépasser les 610 000 euros, quelque 400 contributeurs s’étant ajoutés aux 8 166 « backers » réunis sur Kickstarter. On retrouve les tickets proposés sur la plate-forme américaine, à ceci près que les récompenses « Early Bird » ont disparu.

Le modèle économique sera fondé sur un abonnement mensuel annoncé à une dizaine d’euros.

* Au niveau mondial, Giroptic se classe actuellement au 126e rang. « The 7th Continent » est 139e.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur