Duron, la réponse d’AMD au Celeron d’Intel

Mobilité

Oublions le Spitfire et bienvenu au Duron. C’est ainsi qu’AMD a baptisé la version “allégée” de l’Athlon, destinée à concurrencer le Celeron d’Intel. Cette annonce a été faite lors de l’assemblée des actionnaires d’AMD, où l’on a aussi parlé du futur Athlon mobile qui risque de se nommer Corvette.

Si AMD fait incontestablement de bons processeurs, au niveau de leur dénomination, le Texan manque cruellement d’imagination. Après l’Athlon, inspiré par l’origine latine du Pentium d’Intel, voici donc le Duron, qui rappelle étrangement le Celeron. Pour AMD, ce nom doit évoquer aux consommateurs la fiabilité et l’aspect durable de ce processeur. Techniquement, on ne connaît pour l’instant que la somme de mémoire cache embarquée soit 64 Ko. En revanche, il nous a été impossible de savoir à quelle vitesse serait introduit cette puce, sa date de lancement commercial ou encore les jeux d’instructions qui seront incorporés. Basé sur le coeur de l’Athlon, le Duron devrait en être assez proche avec pour l’instant des interconnexions en aluminium et un FSB (Front-Side-Bus) cadencé à 200 MHz. A suivre dans les prochaines semaines.

La prochaine annonce d’AMD devrait concerner le grand frère du Duron, connu sous le nom de code Thunderbird. Si le Duron est une version dégradée de l’Athlon, le Thunderbird sera en revanche un “Athlon +” avec interconnexion en cuivre et probablement un vitesse d’introduction supérieur à 1 GHz. Puis, viendrait Mustang et Corvette, les derniers processeurs AMD en 32 Bits avant SledgeHammer et son architecture 64 bits.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur