DVD : Disney penche pour le Blu-ray Disc

Mobilité

Avec le soutien du géant Disney, le Blu-Ray Disc marque à nouveau des points dans la bataille pour le futur format de DVD.

Le groupe Walt Disney et son distributeur Buena Vista Home Entertainment (BVHE) ont annoncé, mercredi 8 décembre 2004, qu’ils avaient retenu le format Blu-Ray Disc (BRD) comme support vidéo pour la nouvelle génération de DVD. La major cinématographique ne s’interdit cependant pas d’adopter éventuellement le format concurrent, le HD DVD.

Pour mémoire, le BRD comme le HD DVD permettront de démultiplier la capacité de stockage des DVD, aujourd’hui à 4,7 Go par couche (9 Go par face). Pour cela, les deux technologies pour l’heure incompatibles entre elles exploitent un laser dit “bleu” (ou violet) de longueur d’onde plus courte (405 nanomètres) que les lasers rouges des DVD actuels (635 ou 650 nm).

Jusqu’à 50 Go par face

Cela permet essentiellement de créer des alvéoles (qui permettent de coder l’information en mode binaire selon qu’il y a un “creux” ou non) beaucoup plus petites et moins espacées qu’avec les DVD à 4,7 Go, et d’augmenter ainsi la capacité de stockage pour une même surface d’enregistrement.

Ainsi le BRD, développé par un consortium d’une dizaine d’industriels (Sony, Philip, Pioneer, Hitachi…), offre jusqu’à 27 Go d’espace par couche (50 Go par face). De l’autre côté, Toshiba et NEC proposent jusqu’à 15 Go par couche (30 Go par face). Des capacités qui permettront de démocratiser la diffusion en haute définition des films dans les résidences.

Les deux projets n’ont pas trouvé de terrain d’entente – ce qui est peu étonnant au vu des enjeux économiques qui se profilent – au risque de provoquer une nouvelle guerre des formats comme l’industrie en a connu avec les systèmes vidéo VHS, Betamax et V2000 dans les années 80. Et la bataille se joue à Hollywood dont les principaux acteurs, par leur choix de support, désigneront le standard de fait.

Le choix reste à faire

Pour l’heure, le HD DVD a été validé par le DVD Forum, l’organisme chargé de définir les standards de cette industrie. Il a également reçu les faveurs de quatre grands studios américains : Paramount Pictures, Universal Pictures, New Line Cinema et Warner Bros (voir édition du 29 novembre 2004). Après Columbia-Tristar, la MGM (propriétés de Sony Pictures) et la 20th Century Fox, le BRD reçoit donc aujourd’hui les faveurs de Disney.

Le choix d’un nouveau format de DVD est donc loin de faire l’unanimité et devrait, au final, se jouer sur l’arrivée des premiers appareils de lecture (et l’engouement du public). Le BRD possède sur ce point une petite avance puisque Sony et Sharp, notamment, commercialisent déjà des lecteurs enregistreurs au Japon. Et HP a annoncé qu’il supporterait les graveurs BRD dès 2005 dans ses machines.

Le lancement d’offres commerciales en Europe et aux Etats-Unis n’est cependant pas attendu avant fin 2005, voire 2006.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur