DVD Jon sème la panique sur l’iTunes Music Store

Cloud

Connu pour avoir cassé l’algorithme de cryptage des DVD, le hacker Jon Lech Johansen vient de trouver un moyen de contourner le mécanisme de gestion de droits d’iTunes. Un mauvais coup pour Apple ?

L’iTunes Music Store tremble. Pour la première fois, son système de gestion des droits numériques (DRM) a été contourné. Baptisé “FairPlay”, ce système essentiel pour la protection du service d’Apple vient d’être mis à mal par le Danois Jon Lech Johansen, alias DVD Jon (voir édition du 26 août 2003). “Comparé à d’autres services de musique qui utilisent le DRM, c’est le plus honnête”, avait déjà noté DVD Jon sur son blog le 29 avril dernier. Sa bidouille, décrite par nos confrères de The Register, lui permet de sauvegarder dans un fichier un flux de musique brut, dépouillé de sa protection, lu par QuickTime. Pour créer un fichier audible, il convient d’ajouter du code MPEG. Le nouveau fichier ne comporte alors plus la protection de l’iTunes Music Store et peut être partagé. La trouvaille de Jon Lech Johansen n’est toutefois pas à la portée du premier venu. Mais en persévérant un peu, un programmeur pourrait être en mesure de fournir un logiciel cassant vraiment la protection mise en place par Apple pour les fichiers musicaux. De quoi faire du tort aux majors ! Car l’industrie du disque exige que des formats sécurisés soient utilisés, pour en finir avec le MP3 qu’elle juge comme la principale cause de son manque à gagner ces dernières années.

AAC contre WMA

Mais Apple n’est évidemment pas la seule cible des pirates. Le format de fichier WMA (Windows Media Audio) retenu par Microsoft pour la diffusion de musique en ligne, subit lui aussi depuis quelques années les attaques de hackers (voir édition du 22 octobre 2001). La firme de Redmond, qui entend en faire un standard international, y a également intégré un système de gestion des droits approuvé par la majorité des industriels. Impossible en effet, pour les nouveaux services de musique, de se lancer sans utiliser un système DRM. Roxio avec Napster (voir édition du 10 octobre 2003), Musicmatch ou encore BuyMusic et le Dell Music Store (voir édition du 12 novembre 2003), tous utiliseront la solution de Microsoft, et donc le format WMA.

Reste, au delà des atteintes au système de DRM, la volonté de dominer le marché, quitte à compliquer la tâche des acheteurs de musique ! Microsoft ne fournira pas de compatibilité avec les fichiers AAC, pas plus qu’Apple ne sera compatible avec le format WMA. Du moins pour l’instant, car le premier objectif des deux firmes est de s’imposer face au format MP3, fort de ses lecteurs, baladeurs, platines de salon et autres appareils compatibles, ainsi que des millions de morceaux de musique existant dans ce format. Face à lui, ni l’AAC ni le WMA ne font le poids. Pourtant, dans leurs juke-box respectifs, Apple et Microsoft imposent par défaut leur format de prédilection. Dans iTunes, les musiques extraites de CD audio sont transformées par défaut en AAC à 128 Kbits/s, tandis que le Windows Media Player encode en WMA. Un bras de fer qui ressemble un peu à la lutte dans les années 90 entre Netscape Navigator et Internet Explorer. Autant dire que tous les coups sont permis !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur