DVD réinscriptibles : Microsoft penche pour le DVD+RW

Mobilité

Dans la guerre des standards d’enregistrement sur DVD, Microsoft a choisi son camp : celui du DVD+RW. Du moins est-on tenté de le croire puisqu’une conférence du WinHEC 2002 en direction des développeurs sera dédiée à l’intégration du DVD+RW dans Longhorn, nom de code de la prochaine version de Windows.

DVD-R, DVD-Ram, DVD-RW, DVD+RW… Aujourd’hui, et malgré les travaux du DVD Forum, il n’existe pas de standard unique de format de DVD enregistrable. Et aucune des technologies existantes ne parvient à s’imposer sur le marché comme cela a été le cas avec le VHS pour la vidéo. Mais Microsoft pourrait faire pencher la balance pour le format DVD+RW même si telle n’était pas son intention première.

Le programme de WinHEC 2002 de Microsoft, qui se déroule du 16 au 18 avril à Seattle, nous apprend qu’une conférence aura pour thème le DVD+RW et Windows (DVD+RW with Windows). “Cette présentation explique comment le support du DVD+RW dans Windows a été choisi pour devenir la solution standard de stockage pour le PC et les plates-formes électroniques grand public”, peut-on lire dans l’intitulé du sujet de l’intervention. “Pour atteindre cet objectif, Windows doit se concentrer sur le support de deux applications : l’enregistrement vidéo et la sauvegarde de données.” Un choix logique

Microsoft semble donc bien avoir choisi le DVD+RW, soutenu par Philips et Sony notamment. Un choix relativement logique puisque le format DVD+RW, toujours pas validé par le DVD Forum, répond le mieux aux besoins de stockage. En offrant la possibilité de graver les données en de multiples sessions, le DVD+RW fonctionne à la manière d’un disque dur, contrairement au DVD-RW qui n’enregistre qu’une session par gravure et écrase systématiquement la précédente. D’où son orientation “vidéo” du fait de sa compatibilité avec la majorité des lecteurs de salon, contrairement au DVD+RW seulement supporté par les lecteurs DVD les plus récents. L’intégration du DVD+RW vise la prochaine version de Windows, dont le nom de code est Longhorn et qui ne sera pas prête avant plusieurs années. D’ici là, la firme de Redmond pourrait changer d’avis.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur