e-Book : Amazon confirme son intérêt, Google veut s’impliquer davantage

Mobilité

Le groupe Internet orienté “search” a un projet liant un terminal orienté Web et des livre électroniques. La firme de Jeff Bezos poursuit son incursion avec le Kindle DX.

Google a annoncé des projets visant à entrer sur le marché des livres électroniques (e-books) d’ici la fin de l’année. Le groupe Internet autoriserait ainsi les éditeurs à vendre des ouvrages sous format électronique pour des terminaux orientés Web (“web-enabled devices” dans la version originale).

Pour l’instant, Google n’a toujours pas annoncé de chantier de place de marché pour l’e-book. Mais, en revanche, il détient déjà un catalogue de 500 000 ouvrages tombés dans le domaine public.

Un service qui lui attire quelques ennuis : depuis l’année dernière, certains éditeurs mènent une bataille juridique à propos de la numérisation des ouvrages réalisée par Google qui serait réalisée à leur insu.

Google avait scellé un accord avec Sony en mars afin de proposer des ouvrages inclus dans le service Google Recherche de Livres sur le lecteur Sony Reader.

De son côté, Amazon a récemment présenté une nouvelle version de son lecteur “e-book” : Kindle DX. Le nouveau terminal sera proposé en pré-vente à partir du 10 juin à 489 dollars.

Kindle DX, qui avait été annoncé en mars, propose un écran plus large pour faciliter la consultation de magazines et de journaux ou les fichiers PDF à partir du lecteur e-book d’Amazon. Une prochaine sortie du Kindle DX sur le marché britannique serait attendue.

Adaptation d’un article de Vnunet.com intitulé Google and Amazon make e-book news en date du 2 juin 2009


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur