e-Book : Rakuten s’empare du canadien Kobo

Marketing

Le groupe Internet japonais Rakuten poursuit son expansion à l’international avec le rachat du canadien Koko, qui commercialise des lecteurs d’e-books associés à une riche bibliothèque de livres numériques.

Rakuten étend son influence dans le monde. Le groupe Internet japonais a débuté son incursion en Europe avec le rachat de PriceMinister en France à la mi-2010, puis à travers les récentes acquisitions du portail britannique Play.com et du spécialiste du e-commerce allemand Tradoria.

Aujourd’hui, Rakuten traverse l’Atlantique et vient de mettre la main sur le constructeur canadien Kobo, implanté sur le secteur du livre numérique, pour un montant de 315 millions de dollars.

Basé à Toronto, Kobo a été fondé en 2009 par le distributeur Indigo, un des plus importants revendeur de livres, cadeaux et jouets au Canada.

L’entreprise canadienne est appelé à se faire connaître en France. Le constructeur a en effet élaboré le nouveau lecteur d’e-books de la Fnac, baptisé Kobo by Fnac, qui sera disponible à partir du 28 novembre prochain.

A noter que Kobo dispose également d’une bibliothèque de livres numériques fournie, composée de plus de 2 millions de titres essentiellement anglophones, soit un catalogue bien plus riche que celui d’Amazon associé à son Kindle (environ 35 000 livres électroniques pour le Kindle Store).

De plus, les terminaux de Kobo intègre une dimension communautaire, avec des fonctionnalités basées sur des liens avec les réseaux sociaux Twitter et Facebook.

Cette acquisition en Amérique du Nord marque la volonté de Rakuten d’accroître son influence sur le secteur de l’e-commerce à l’échelle mondiale, et d’investir l’activité des eReaders et des e-books, de plus en plus porteur, grâce notamment à l’arrivée des tablettes tactiles.

Du point de vue commercial et culturel, nous sommes parfaitement complémentaires. Nous avons le projet commun de créer un contenu qui aurait à la fois une dimension internationale et sociale”, explique Michael Serbinis, le P-DG de Kobo. “Cette transaction va renforcer notre position sur les marchés où nous sommes déjà présents tout en nous permettant de nous diverdifier rapidement dans d’autres pays et catégories d’e-commerce”.

 

 

Crédit photo : egeneralk – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur