e-Commerce : Antoine Leloup succède à Sven Lung à la tête de Brandalley

Marketing

L’ancien directeur général de Brandalley, Antoine Leloup, remplace son fondateur Sven Lung en tant que P-DG du site de vente d’articles de mode en ligne, avec, pour principal objectif, l’ouverture à l’Europe.

Sven Lung, fondateur du site de vente d’articles de mode en ligne Brandalley.fr en 2005, tire sa révérence en tant que dirigeant pour laisser la place à Antoine Leloup, qui prend le titre de P-DG, après avoir occupé le poste de directeur général du portail marchand depuis six ans.

Antoine Leloup, 48 ans, a fait une grande partie de sa carrière au sein du groupe PPR (Pinault-Printemps-Redoute).

Il débute en 1989 chez Bain & Company, un cabinet de conseil en stratégie, et se spécialise dans le conseil à la grande distribution.

Il rejoint ensuite le groupe PPR en 1991, dans un premier temps pour Pinault Bois et Matériaux, en tant que directeur marketing et organisation, puis il est nommé directeur marketing « Ameublement et Décoration » du Groupe Conforama. Il devient ensuite Directeur Général de Conforama Taïwan en 1998.

En 2001, il est nommé Directeur Général de GlobalNetExchange, place de marché Internet spécialisée dans la grande distribution avant de faire son entrée chez Brandalley en 2005.

D’abord connu pour ses offres de ventes privées et de déstockage, qui le place comme numéro 2 sur ce marché en France derrière Vente-privee.com, Brandalley a abordé un nouveau virage business, en devenant « un grand magasin en ligne », dédié à la vente d’articles de mode sur Internet.

La mission d’Antoine Leloup à la tête de Brandalley sera notamment de poursuivre l’expansion de la société en Europe, qui va bientôt se concrétiser avec l’ouverture ce mois-ci d’une version du site de ventes privées au Royaume-Uni. Des implantations de Brandalley dans « de nouveaux pays européens » sont également prévues « au cours des prochaines années ».

Actuellement, le portail de vente en ligne recense 4,5 millions de visiteurs uniques par mois et 6,5 millions de membres inscrits. Il compte parmi ses actionnaires le groupe News Corp., Banexi, A Plus Finance et CDC Entreprises.

Un succès qui ne l’a pas empêché de passer à côté d’un rachat en 2011, avec un intérêt marqué de CDiscount et de Vivendi. Mais les deux prétendants auraient lâché le dossier, faute d’une rentabilité avérée, souligne Le Journal du Net.

 

 

Crédit photo : © iQoncept – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur