E-commerce : 57% des Français sont prêts à revendre leurs cadeaux de Noël

Régulations
price-minister-rakuten-etude-opinionway-revente-cadeaux-noel-france

PriceMinister-Rakuten publie une étude sur le phénomène de la revente des cadeaux de Noël en France. Pour cette année 2013, 57% des Français seraient prêts à sauter le pas, soit une augmentation de 10% par rapport à 2012.

Près de 6 Français sur 10 sont prêts à revendre leurs cadeaux de Noël cette année. C’est ce que révèle l’étude réalisée par OpinionWay, pour PriceMinister-Rakuten, dans la période du 4 au 8 décembre. 1061 personnes âgées de 18 ans et plus ont répondu aux questions du sondage.

«Chaque année, nous nous amusons à constater les évolutions de ce phénomène de la revente des cadeaux chez les Français », commente Olivier Mathiot, cofondateur et directeur marketing et communication de PriceMinister-Rakuten. “Si l’année dernière, ceux-ci étaient encore très divisés sur la question, cette année on constate que c’est vraiment rentré dans les mœurs avec plus de la moitié des Français qui a déjà revendu un cadeau ou envisage de le faire, un comportement de consommation récent qui aura été influencé par PriceMinister. »

Ce seraient donc, précisément, près de 57% des Français qui se diraient prêts à revendre les cadeaux qu’ils auront reçu à Noël. En 2012, seulement 52% partageaient cette opinion, ce qui démontre une croissance de 10% de ce phénomène.

Les jeunes plus concernés par la revente des cadeaux de Noël

D’après PriceMinister-Rakuten, le contexte de crise économique n’y est pas pour rien dans cette tendance. Celle-ci touche d’ailleurs particulièrement les jeunes puisque 53% des personnes âgées de 18 à 24 ans sont prêtes à vendre des cadeaux qui leur ont été offerts, contre 45% des 25 à 34 ans.

Il existe aussi une différence selon les sexes. Ainsi, l’étude d’OpinionWay montre que les femmes semblent faire preuve d’un pragmatisme plus aigu que celui des hommes avec 46% d’entre elles donnant dans la revente de cadeaux contre 37% pour la gente masculine.

Les motivations de la revente de cadeaux

Les Français ne manquent pas de motivations pour les pousser à revendre des cadeaux. Cependant, le sondage montre plusieurs tendances notables. La principale étant la simple appréciation du cadeau. Si celui-ci ne plait pas, alors les Français revendent leur cadeau. Cette cause serait celle avancée par 34% des revendeurs de 2013.

Il est aussi de plus en plus fréquent de recevoir des cadeaux en double, notamment avec l’avènement des listes de souhaits, comme sur Amazon, qui permettent aux utilisateurs de partager entre eux leurs désirs pour les fêtes. Il arrive parfois qu’un même cadeau attire l’attention de plusieurs offreurs. Ceci motiverait 29% des Français prêts à revendre leurs cadeaux.

28% des revendeurs seraient principalement motivés par l’utilisation qu’ils peuvent faire de leurs biens. Si le cadeau est inutile, il peut être revendu. Enfin, la motivation économique consistant à se séparer d’un cadeau par simple besoin d’argent pour financer la vie de tous les jours ou des études, n’est plus avancée que par 13% des personnes concernées contre 19% en 2012.

Nombreux à revendre des cadeaux, mais peu à le dire

Même si de plus en plus de Français suivent cette tendance et revendent leurs cadeaux de Noël, il semble qu’ils soient encore très peu à oser le dire.

Ainsi, 83% des personnes interrogées déclarent qu’elles ne le feront savoir à personne. On remarque là une croissance de 6% par rapport à 2012 où ils étaient 77% à ne pas en parler. La tendance montre donc une hausse du nombre de personnes prêtes à vendre, et parallèlement du nombre de revendeurs souhaitant garder le secret sur leurs activités.

Là encore une différence sexuelle est à noter. Les femmes, plus concernées par la revente, le sont aussi par le secret. 92% d’entre elles avouent être gênées par cet aveu alors que les hommes semblent beaucoup moins complexés avec 71% souhaitant garder le secret.

Qui plus est, 73% des personnes revendant leurs cadeaux admettent qu’elles seraient peinées d’apprendre que quelqu’un ait fait de même avec l’un de leurs présents (là encore, les femmes sont plus concernées que les hommes).

CD, DVD, et jeux vidéo au cœur du business de la revente

D’après OpinionWay, les cadeaux le plus souvent revendus seraient les CD et les DVD – dans 21% des cas. Viennent ensuite les jeux vidéo (18%). Ces trois produits sont ainsi les moteurs principaux du business de la revente sur les plateformes e-commerçantes, pendant les périodes de Noël. Ces valeurs s’expliquent notamment par le fait que ces cadeaux sont plus fréquemment offerts en double lors des fêtes.

Viennent ensuite les objets décoratifs (15%) qui peuvent ne pas plaire à leurs nouveaux propriétaires, les produits high-tech (13%) et les livres (12%).

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les revendeurs les plus jeunes sont ceux qui se passent le plus facilement de leurs cadeaux high-tech que de leurs objets décoratifs. Ceci s’expliquant sans doute par la faculté plus aiguisée qu’ils ont à évaluer les prix de ces objets (smartphones, tablettes, etc.) que les générations les plus anciennes.

price-minister-rakuten-etude-opinionway-revente-cadeaux-noel-france
Les Français sont de plus en plus nombreux à revendre leurs cadeaux de Noël. Mais attention, c’est un secret…
Crédit image : Sofiaworld pour Shutterstock

——–Quiz———

Etes-vous au point sur les solutions e-commerce ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur