e-commerce : Internet devance le Minitel

Mobilité

Pour la première fois, le montant des transactions générées sur Internet par les consommateurs français en 2001 sera supérieur à celui sur Minitel, estime le cabinet d’analyse Jupiter MMXI. Ce dernier juge par ailleurs qu’Internet générera 26 fois plus de chiffre d’affaires que le Minitel en 2006.

Le montant des transactions sur Internet devrait dépasser pour la première fois en 2001 celui généré par le Minitel selon une récente enquête publiées par le cabinet d’étude Jupiter MMXI. Selon l’étude, le nombre d’internautes français qui achèteront sur le réseau (réalisation d’au moins un achat par carte bleue sur un site de commerce dans l’année) sera de 4,1 millions à la fin 2001 et augmentera sensiblement pour atteindre 15,6 millions en 2006. Ainsi, le montant des transactions générées sur Internet par les consommateurs Français en 2001 est de 1,6 milliard de francs, contre 712 millions sur le Minitel. Et la croissance ne devrait pas s’inverser puisque Jupiter MMXI estime que le chiffre d’affaires sera 26 fois supérieur pour les transactions sur Internet par rapport au Minitel en France en 2006. “Alors que 85 % des transactions sur Minitel se répartissent entre la VPC et le voyage, de nouvelles catégories de produits comme l’équipement informatique, l’électronique grand public ou encore l’alimentation ont vu le jour ou ont cru rapidement grâce à Internet”, commente Olivier Beauvillain, analyste chez Jupiter MMXI.

Une croissance continue jusqu’en 2006

Jupiter MMXI juge que le marché du commerce électronique B-to-C devrait continuer de croître fortement en France pour passer de 1,6 milliard en 2001 à près de 9 milliards en 2006. Cette croissance devrait trouver son origine notamment dans la montée en puissance sur Internet des marques traditionnelles de la grande distribution et de la vente par correspondance en France, mais aussi dans le nombre croissant d’internautes français procédant à des achats sur le Web.

Malgré l’échec de certains sites d’e-commerce comme Digitall.fr ou BOL.fr et la fermeture de certaines marques Internet de Carrefour (Beauté, Vins, Jardins, multimédia), Jupiter MMXI estime que “les fondamentaux du commerce électronique sur Internet en France demeurent positifs et devraient assurer une croissance soutenue du montant des transactions effectuées sur cette plate-forme pour les prochaines années”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur