e-Commerce : le mobile plus dynamique que les marketplaces en France

E-commerceMarketingMobilitéSmartphonesTablettes
dashlane-ecommerce
5 54 Donnez votre avis

La progression des ventes sur les marketplaces ralentit au dernier pointage de la Fevad, tandis que le mobile prend de plus en plus de place dans l’expérience multicanale.

Un volume de transactions en hausse de 21 % d’une année sur l’autre, mais un panier moyen en baisse de 5 % à 75,50 euros, résultant en une croissance des ventes de l’ordre de 15 %, à 17,4 milliards d’euros : léger déséquilibre au 2e trimestre 2016 pour le trépied e-commerce en France.

La Fevad (Fédération e-commerce et vente à distance) a communiqué, en ouverture du Salon E-Commerce Paris 2016, ces chiffres basés sur deux sources : d’une part, des informations recueillies auprès des principaux sites marchands ; de l’autre, le montant agrégé des transactions traitées par les principales sociétés prestataires de paiement* pour l’ensemble des sites marchands actifs.

Parmi les indicateurs au vert, une légère augmentation de la population de cyberacheteurs (36 millions, contre 34,7 millions un an plus tôt) et une progression de la fréquence d’achat, avec environ 8 commandes par personne sur le trimestre.

L’offre s’élargit elle aussi, avec 189 240 sites marchands recensés. Au global, les ventes progressent de 12 % sur le BtoC et 13 % sur le BtoB.

Les statistiques sont moins reluisantes pour les places de marché : alors que leur volume de ventes avait progressé de 46 % entre 2014 et 2015, il n’affiche plus que 16 % de croissance entre le 2e trimestre 2015 et le 2e trimestre 2016. Soit à peine plus que le marché e-commerce dans son ensemble.

Destination mobile

Difficile de passer à côté du phénomène m-commerce, dont le chiffre d’affaires augmente encore (+ 38 %), représentant 27 % des ventes (+ 7 points) pour les sites inscrits au panel iCM (indice commerce mobile) de la Fevad.

Si la tablette reste utilisée essentiellement dans un cadre domestique (73 % des cyberacheteurs qui ont utilisé ce type de terminal ont effectué un achat de chez eux, contre 46 % hors domicile), le smartphone fait le pont avec les canaux offline : 53 % des mobinautes s’en sont déjà servi en magasin, y compris pour prendre des photos de produits et les partager (20 %).

Le client a plus globalement tendance à s’inscrire dans un parcours multicanal, à s’en fier aux données compilées dans l’Observatoire du consommateur connecté (document PDF, 4 pages) réalisé avec Médiamétrie//NetRatings. Ainsi 52 % des cyberacheteurs se sont-ils rendus dans une enseigne physique avant d’acheter en ligne, quand 69 % des acheteurs en magasin se sont renseignés sur Internet avant d’effectuer leur achat.

Dans le même esprit, 67 % des cyberacheteurs alternent entre livraison et retrait. Quant aux incertitudes que pourrait susciter l’achat en ligne, elles sont comblées en partie par les possibilités de retour : 39 % des cyberacheteurs y ont déjà recouru.

En termes de chiffre d’affaires, toutes les catégories de produits et de services progressent. La mode reste la plus prisée, avec un panier moyen de 55 euros pour les 48 % de cyberacheteurs qui y ont réalisé au moins une transaction au cours du trimestre. Suivant les voyages (42 %, hors billets de train, pour un panier moyen de 481 euros) et les produits culturels (respectivement 38 % et 24 euros, dont beaucoup d’achats impulsifs).

Amazon reste une destination privilégiée : 63 % des cyberacheteurs interrogés en juin ont déclaré y avoir réalisé au moins une transaction au cours des 6 derniers mois (+ 5 points). Derrière, on trouve CDiscount (32 % ; + 4 points), Fnac (26 % ; + 1 point) et vente-privee (26 % ; stable). À noter la nette progression d’Oscaro, qui, avec 14 % des cyberacheteurs (+ 4 points), arrive au niveau de Darty (14 % ; + 2 points) en se rapprochant de PriceMinister (+ 1 point, à 15 %).

* Neuf plates-formes prises en compte : Adyen, Be2bill-Rentabiliweb, Monetico Paiement, Monext, Ingenico Payment Services, PayBox, PayPal, PayZen et Worldline.

Crédit photo : Feng Yu – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur